Saule (Ecorce)

Ecorce de Saule blanc pour complément alimentaire

L'Origine du Saule Blanc

Le Saule blanc est originaire d'Europe. On le trouve également en Amérique du nord et en Asie. Il appartient à la famille des salicacées.
Symbole d'immortalité en Extrême-Orient, arbre de vie au Tibet, son nom d'origine celte signifie "près de l'eau".

Le Saule blanc un arbre pouvant atteindre 25 mètres de haut qui se plait dans les endroits humides. Ses feuilles allongées sont argentées.
Ses fleurs minuscules sont vertes (arbres femelles) ou jaunes (arbres mâles) et se présentent sous forme d'épis duveteux appelés "chatons".
C'est principalement l'écorce, souple et crevassée, que l'on utilise en phytothérapie. 
Elle contient de la salicine, principal composant de l'aspirine (acide acétylsalicylique); des flavonoïdes, des tanins et des phénols. 
On la consomme sous forme de gélules ou d'extraits liquides (infusions, décoctions, teintures).

Les Propriétés du Saule Blanc

Traditionnellement prescrite lors d'états grippaux pour faire baisser la fièvre, l'écorce de saule blanc est une aspirine végétale préconisée pour ses propriétés antalgiques et anti-inflammatoires.
Antidouleur reconnu, elle est employée dans les cas de maux de tête, de douleurs dentaires, lombaires et rhumatismales.
Elle permettrait de diminuer la prise d'anti-inflammatoires lors d'épisodes de douleurs articulaires aigües (arthrite).

On utilise aussi parfois les feuilles et les chatons femelles en infusion pour leurs propriétés antispasmodiques et calmantes en cas de douleurs menstruelles ou de troubles du sommeil ; ou en usage externe (compresses, emplâtres) pour soulager entorses, plaies ou contusions.

Ne pas consommer en cas d'allergie à l'aspirine (salicylates) ou aux anti-inflammatoires. 
Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes, aux asthmatiques ou aux personnes souffrants de maladies rénales, d'ulcère de l'estomac ou d'hémorragies.