Krill (huile)

L’huile issue des krills, petites crevettes qui vivent dans les eaux froides de l’Antarctique, est riche en atouts nutritionnels lui conférant de multiples vertus. Focus sur cette super-huile très précieuse …

Origine

Le krill est une petite crevette translucide aux organes bioluminescents qui peuple les eaux froides de l’Antarctique. Les krills mesurent entre 0,6 et 1 cm et se déplacent en bancs de zooplancton qui servent de nourriture aux baleines, phoques et oiseaux marins. C’est d’ailleurs ce qui lui vaut son nom de krill, qui signifie en Norvégien « nourriture de baleines ».
Les eaux très froides de l’Antarctique, régulièrement recouvertes par la glace et peu polluées sont un parfait lieu de reproduction pour le krill.
L’industrie du krill est florissante mais elle est protégée par la Commission pour la protection de la faune et de la flore Antarctique marine et par les autorités nationales, afin de ne pas menacer la survie de cette espèce. Le volume des prises est d’ailleurs réglementé depuis 1993.
En Asie et en Russie, les humains consomment du krill séché depuis longtemps, et au Japon, il sert d’ingrédient dans certaines entrées (soupes, salades) et le krill frais est très prisé en haute gastronomie.
Ce n’est que récemment, en 2000, qu’un procédé d’extraction de l’huile de krill - lui permettant de préserver ses qualités nutritionnelles - a été breveté, marquant le début de la commercialisation de cette huile miraculeuse.

Atouts Nutritionnels

L’huile de krill est un corps gras, ses principaux atouts nutritionnels proviennent donc des acides gras ou des substances lipidiques qu’elle contient.
C’est sa forte concentration en oméga 3 qui vaut notamment le succès de l’huile de krill. Pourtant, sa teneur brute en oméga 3 est légèrement inférieure à celle des autres huiles de poissons gras avec 75 mg d'AEP et 45 mg de ADH par capsule de 500 mg, contre 90 mg d'AEP et 60 mg de ADH pour les huiles de poisson. Mais, l’huile de krill renferme en plus des antioxydants et des phospholipides.
L’antioxydant principal de l’huile de krill est l’astaxanthine, pro-vitamine A liposoluble, qui appartient à la famille des caroténoïdes.
L’huile de krill contient également des vitamines E, A et D, ainsi que du cuivre, du fer et du zinc.

Conseils d’utilisation

Les données d’études sont encore insuffisantes pour suggérer des dosages précis, mais la recommandation usuelle va de 500 mg à 2 g par jour.
L’huile de krill est le plus souvent conditionnée en capsules de gélatine de poisson dosées à 500 mg.

Effets secondaires et contre-indications

La prise d’huile de krill est susceptible de provoquer une réaction allergique chez les personnes allergiques aux fruits de mer.
L’huile de krill a des propriétés fluidifiantes, elle doit donc être évitée par les personnes traités aux anticoagulants, les personnes sujettes aux ecchymoses ou celles souffrant de problèmes sanguins. Sa consommation à dose élevée peut provoquer des suintements de nez chez les personnes qui y sont sujettes.

Une consommation régulière d’huile de krill peut également provoquer des nausées ou un ramollissement des selles.

Krill (huile) - Nos produits en contenant

Lise Lafaurie - Diététicienne et nutritionniste

Lise Lafaurie

Diététicienne et nutritionniste, bonne vivante et décomplexante j'ai pour vocation de dépoussiérer la vision austère et vieillotte de la diététique traditionnelle. Auteur du blog Les Frites Vertes, la devise qui m'est chère "si c'est bon pour mes papilles, c'est bon pour mon corps".