-40% sur votre première commande avec le code
NUT21

Ashwagandha

Ingrédient phare de la médecine ayurvédique, l’ashwagandha est une plante médicinale utilisée depuis des millénaires pour ses nombreuses vertus. Cette racine est à la médecine indienne ce que le ginseng est à la médecine chinoise, d’où son surnom « ginseng indien ». Focus sur l’ashwagandha..

Origine

De son nom scientifique Withania somnifera, l’ashwagandha est un arbuste originaire d’Inde et appartenant à la famille des solanacées. Cet arbrisseau mesure entre 35 et 75 cm de hauteur et se distingue par ses longues feuilles ovales d’une dizaine de centimètres. Ce sont ses racines, riches en principes actifs, qui sont utilisées en phytothérapie après avoir été séchées et réduites en poudre.
Ashwagandha signifie en sanskrit « odeur du cheval », probablement en référence à son pouvoir de donner la force d’un étalon. Elle est utilisée depuis au moins 3 millénaires en Inde, essentiellement pour renforcer le système immunitaire des personnes malades, affaiblies ou âgées, mais aussi pour retrouver l’équilibre mental et contribuer à la vitalité.
Les indiens la disent « rasayana », c’est-à-dire qui « régénère et rajeunit ».
L’ashwagandha a la particularité d’être une plante adaptogène, ce qui signifie qu’elle a la capacité de s’adapter aux besoins spécifiques de chacun, et notamment aux différents stress subits par l’organisme, quelle qu’en soit leur origine.

Principes actifs

Parmi les principaux composants de l’ashwagandha, on trouve :

  • Des lactones stéroïdales dont la withaférine A aux propriétés anti-inflammatoires et anti-tumorales, des glycowhithanolides et les sitoindosides VII à X à l’activité anti-stress.
  • Des Alcaloïdes pyrazoliques : aux propriétés analgésiques et relaxantes.
  • Cuscohygrine : alcaloïde présent dans les feuilles de Coca
  • De la solasodine : un glycoalcaloïde utilisé dans le traitement de l’arthrite et de certains cancers.
  • Des flavonoïdes : dont la catéchine ou le kaempferol, au fort pouvoir antioxydant.
  • Des acides gras : acide palmitique, acide oléique, acide linoléique (oméga 6) et linolénique (oméga 3)
  • Du fer
  • Des protéines, et notamment du tryptophane, acide aminé précurseur de la sérotonine.

Bienfaits et vertus

Anti-cancer

Le principe actif responsable de l’effet anti-cancer de l’ashwagandha est la witaférine A. D’après quelques études, cette molécule aurait ainsi la capacité d’inhiber l’activité d’une protéine 56KDA qui favorise le développement des cellules cancéreuses et des métastases.
Une première étude datant de 2007 1 a permis d’identifier et de caractériser l’activité anti-tumorale de l’extrait de feuilles d’ashwagandha. Elle arrive à la conclusion suivante : « Nous fournissons la première preuve moléculaire que l'extrait de feuilles d'ashwagandha tue sélectivement les cellules tumorales et, par conséquent, est une source naturelle de médicaments anticancéreux sûrs ».
Une seconde étude en 20182 se penche sur l’action spécifique de la witaférine A associée à du sulforafane (SFN) sur les cellules du cancer du sein.
Enfin, une revue publiée en 20193 a « identifié la withaferine A (WA) comme le composé le plus bioactif pour le traitement des affections inflammatoires, soutenant l'utilisation traditionnelle de leurs extraits correspondants en médecine indigène ».

Améliore les capacités cognitives

Cette action de l’ashwagandha sur la mémoire et les capacités cognitives serait liée à sa teneur en tanins et flavonoïdes, qui protègent les cellules du cerveau de l’attaque des radicaux libres.
Une étude menée en 20174 par la Croix-Rouge indienne et le NSHM Knowledge Campus de Calcutta, a ainsi démontré que l’ashwagandha pouvait être « efficace pour améliorer la mémoire immédiate et générale des personnes atteintes de MCI troubles cognitifs légers ainsi que pour améliorer la fonction exécutive, l'attention et la vitesse de traitement de l'information ».

Réduire le stress, l’anxiété et l’insomnie

L’ashwagandha serait un anxiolytique naturel efficace pour aider à lutter contre le stress, la déprime, l’anxiété et donc l’insomnie. C’est le tryptophane, un acide aminé précurseur de la sérotonine, hormone dite « du bonheur » qui conférerait l’effet bien-être et apaisant à l’ashwagandha.
Une étude datant de l’année 20005 confirme les effets anxiolytiques de l’ashwagandha.
Une autre étude menée en 20126 suggère « qu'un extrait de racine d'ashwagandha à spectre complet à haute concentration améliore de manière sûre et efficace la résistance d'un individu au stress et améliore ainsi la qualité de vie autoévaluée ».

Hypoglycémiant

L’ashwagandha permettrait également de réduire l’hyperglycémie en améliorant l’indice de sensibilité à l’insuline. C’est la conclusion à laquelle est arrivée cette étude indienne, menée à l’université de Hamdard7.

Posologie

C’est sous la forme de poudre ou de gélules que l’ashwagandha est le plus souvent commercialisé.

  • En poudre : on recommande de privilégier les produits issus de l’agriculture biologique, surtout pour les racines qui peuvent rapidement se charger en pesticides. La posologie usuelle est alors d’une à quatre cuillères à café par jour, mélangée à un yaourt ou une boisson.
  • En gélules : elles doivent être 100% ashwagandha et contenir au moins 5 % de withanolides. On préconise 1 g par jour, mais la posologie peut varier en fonction de la concentration du produit.
  • Certains herboristes proposent des racines séchées, à consommer en décoction : 10g de racines pour 500 ml d’eau, à boire entre les repas ou le soir.

Effets secondaires et contre-indications

L’ashwaganda, à forte dose, peut augmenter l’activité du GABA, un neurotransmetteur susceptible d’allonger le temps de réflexe et diminuer transitoirement les facultés motrices et intellectuelles. Il peut alors rendre la conduite de véhicule motorisé dangereuse.

Aux doses recommandées, l’ashwagandha présente très peu d’effets secondaires, si ce n’est dans quelques cas des troubles digestifs légers.

La prise d’ashwagandha est déconseillée aux personnes souffrant d’hyperthyroïdie, d’une maladie auto-immune ainsi qu’aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 16 ans.

Références

1. Selective killing of cancer cells by leaf extract of Ashwagandha: identification of a tumor-inhibitory factor and the first molecular insights to its effect. Clin. Cancer Res. 13 (7), 2298–2306. Widodo, N., Takagi, Y., Shrestha, B.G., et al., 2008.
2. 2018, Royston KJ, Paul B, Nozell S, Rajbhandari R, Tollefsbol TO. Withaferin A and Sulforaphane Regulate Breast Cancer Cell Cycle Progression through Epigenetic Mechanisms. Experimental Cell Research.
3. Withaferin A: From Ayurvedic Folk Medicine to Preclinical Anti-Cancer Drug. Behrouz Hassannia, Emilie Logie, Peter Vandenabeele, Tom Vanden Berghe, Wim Vanden Berghe. Biochem Pharmacol.
4. Choudhary D, Bhattacharyya S, Bose S, 2017. Efficacy and Safety of Ashwagandha (Withania somnifera (L.) Dunal) Root Extract in Improving Memory and Cognitive Functions.
5. Andrade C, Aswath A, Chaturvedi SK, Srinivasa M, Raguram R, 2000. A double-blind, placebo-controlled evaluation of the anxiolytic efficacy ff an ethanolic extract of withania somnifera.
6. Chandrasekhar K, Kapoor J, Anishetty S, 2012. A prospective, randomized double-blind, placebo-controlled study of safety and efficacy of a high-concentration full-spectrum extract of ashwagandha root in reducing stress and anxiety in adults.
7. Anwer, T., Sharma, M., Pillai, K.K. and Iqbal, M., 2008. Effect of Withania somnifera on insulin sensitivity in non-insulin-dependent diabetes mellitus rats.

Lise Lafaurie - Diététicienne et nutritionniste

Lise Lafaurie

Diététicienne et nutritionniste, bonne vivante et décomplexante j'ai pour vocation de dépoussiérer la vision austère et vieillotte de la diététique traditionnelle. Auteur du blog Les Frites Vertes, la devise qui m'est chère "si c'est bon pour mes papilles, c'est bon pour mon corps".

  • Sommaire