Aloe vera

Aussi appelée Aloès des Barbades, cette plante grasse aux faux airs de cactus est aussi prisée pour ses atouts santés et beauté que pour ses qualités ornementales. Petit tour d’horizon de l’Aloe Vera…

Origine

Son nom vient du Grec ancien Aloes, passé ensuite en Latin Aloe, et du latin verus qui signifie « vrai ». On retrouve l’Aloe Vera dans des textes de Pline l’Ancien (l’Histoire Naturelle) et du médecin botaniste Dioscoride, datant de l’Antiquité, qui expliquent que ses sucs étaient alors déjà utilisés en pharmacie.
En Egypte, l’Aloe Vera est cité dans son texte médical le plus ancien (papyrus Ebers) comme une des plantes médicinales quelques 1500 ans avant notre ère. On raconte d’ailleurs que Cléopatre se servait de l’Aloe Vera pour entretenir sa beauté légendaire.
Les Mayas quant à eux, appelaient l’Aloe Vera la « fontaine de jouvence ».
En Inde, l’Aloe Vera n’entre dans la médecine ayurvédique qu’au XIIè siècle, où elle est utilisée pour soulager les maladies du foie et de la rate, les toux persistantes et les maladies de peau.
C’est le botaniste Carl Von Linné qui le décrit précisément au début du XVIIIè siècle et le classe parmi les Hexandria Monogyna.
Cette plante succulente possède des feuilles persistantes vert pâle (dont est extrait le fameux gel), relativement longues à la marge épineuse, et des racines peu profondes. Elle pousse généralement en colonies dans toutes les régions chaudes du globe, en particulier autour de la Méditerranée, en Afrique du Nord, dans les Canaries et au Cap Vert.
Actuellement très en vogue, le gel d’Aloe Vera entre dans la composition de nombreux cosmétiques mais aussi de boissons.

Atouts Nutritionnels

Cette plante adaptée aux conditions de vie extrême des milieux arides, stocke l’eau dans ses larges feuilles dentelées. L’eau ainsi retenue dans la plante représente 98 à 99% de son poids, le reste étant majoritairement des polysaccarides (sucres). La feuille d’Aloe Vera contiendrait pas loin de 75 composés actifs, dont des composés phénoliques (puissants antioxydants), des stérols végétaux, des vitamines (C, B1, B2, B3 et B6), des minéraux (calcium, sodium, magnesium, phosphore, zinc …), de l’aloïne (dérivés anthracénique de la sève), des huiles volatiles et des saponines.
Autant dire que l’Aloe Vera n’est pas avare en principes actifss.

Conseils d’utilisation

L’Aloe Vera peut être utilisé par voie externe en gel, il peut alors être étalé une fine couche directement sur la peau et autant de fois que souhaité.
Il peut aussi être bu sous forme de jus, il est alors recommandé de ne pas dépasser les 50 ml de jus pur par jour.
Le gel d’aloe peut aussi être consommé en gélules, de 200 à 300 mg par jour.

Effets secondaires et contre-indications

Le latex est un laxatif puissant, qui peut provoquer des troubles digestifs et des crampes abdominales s’il est pris en excès. Son usage ne convient pas aux enfants, aux femmes enceintes ainsi qu’aux personnes souffrant du syndrome du côlon irritable, de troubles cardiaques ou rénaux.
En interne, il est déconseillé de prendre gel et latex en même temps que des traitements hypoglycémiants, hypocholestérolémiants ou laxatif au risque d’en potentialiser les effets.
En cosmétique, il est préférable de choisir les produits qui ne contiennent pas d’aloïne, et il convient d’éviter de s’exposer au soleil tout de suite après application pour éviter un risque de photosensibilisation.

Lise Lafaurie - Diététicienne et nutritionniste

Lise Lafaurie

Diététicienne et nutritionniste, bonne vivante et décomplexante j'ai pour vocation de dépoussiérer la vision austère et vieillotte de la diététique traditionnelle. Auteur du blog Les Frites Vertes, la devise qui m'est chère "si c'est bon pour mes papilles, c'est bon pour mon corps".