-40% sur votre première commande avec le code
NUT21

Ginkgo Biloba

Il n’a pas volé son surnom d’arbre de jouvence, cet arbre majestueux qui peut vivre au-delà de 1000 ans ! Une longévité et une résistance exceptionnelles qui refléteraient ses nombreuses vertus. Focus sur le ginkgo biloba …

Origine

Aussi appelé arbre fossile, le ginkgo biloba est le dernier représentant de la famille des Ginkgoaceae et aussi la plus ancienne espèce d’arbre terrestre. Sa genèse remonterait à près de 300 millions d’années, soit une quarantaine de millions d’années avant l’apparition des dinosaures. Originaire du Sud-est de la Chine, la culture du ginkgo s’étend rapidement à plusieurs régions d’Asie.
Cet arbre immense – pouvant mesurer jusqu’à 40 mètres de haut – possède une résistance exceptionnelle. Il a ainsi survécu aux différentes périodes glaciaires, puis beaucoup plus récemment, a été le premier végétal à repousser sur l’île d’Hiroshima, suite au bombardement atomique.
Les premiers usages médicinaux du ginkgo remonteraient à 2600 ans avant JC, et sont mentionnés dans le traité de matière médicale Chen Noung Pen T'sao. On y explique qu’à l’époque, c’est le noyau du fruit de l’arbre qui était utilisé comme médicament pour traiter les troubles respiratoires.
En 1730, le ginkgo est implanté en Europe puis sur le continent américain, où il est d’abord apprécié pour ses qualités ornementales et sa résistance. Ce n’est que vers le milieu du XXè siècle, que des chercheurs allemands étudient l’efficacité médicinale de l’extrait normalisé de feuilles de ginkgo, sur l’atténuation du déclin cognitif chez les personnes âgées.
Aujourd’hui, l’arbre est cultivé partout dans le monde pour satisfaire les différents besoins de l’industrie pharmaceutique.

Principes Actifs

Ce sont aujourd’hui les feuilles de ginkgo qui sont utilisées à des fins médicinales pour leur richesse en principes actifs. Elles contiennent notamment :

  • Des polyphénols
  • Des flavonoïdes antioxydants : des dérivés de catéchine et des procyanidines
  • Des lactones terpéniques : ginkgolides A, B et C, et des bilobalides, aux propriétés anticoagulantes

La plupart des études menée sur le ginkgo ont été faites à partir de deux types d’extraits normalisés :

  • Le EGb 761 : qui contient 24% de glucoflavonoïdes et 6% de terpènes de lactones
  • Le Li 1370 : qui contient 25 % de glucoflavonoïdes et 6% de terpènes de lactones

Bienfaits et vertus

Le ginkgo biloba, arbre aux multiples bienfaits

Lutte contre la démence sénile, le déclin cognitif et la maladie d’Alzheimer en stade précoce

De très nombreuses études cliniques se sont penchées sur l’effet du ginkgo dans le déclin cognitif, lié ou non à la maladie d’Alzheimer.
Une première étude suisse datant de 20001, a démontré l’efficacité du ginkgo sur les personnes atteintes en stade précoce de la maladie d’Alzheimer.
Deux ans plus tard, une seconde étude2 se penche sur l’effet du ginkgo en traitement de la démence et des troubles cognitifs. Les résultats sont encourageants mais la méthodologie insuffisante pour affirmer l’efficacité du ginkgo.
En 2010, une méta-analyse allemande3 regroupe toutes les études précédemment publiées ainsi que plusieurs nouvelles études. Elle démontre que le ginkgo a un effet significatif sur les fonctions cognitives, toutes démences confondues.
Une dernière étude allemande menée en 20124 se penche sur les effets du ginkgo chez des patients atteints de démence modérée (maladie d'Alzheimer ou démence vasculaire) associée à des symptômes neuropsychiatriques. Elle arrive à la conclusion suivante : « le traitement par EGb 761à une dose une fois par jour de 240 mg était sûr et a entraîné une amélioration significative et cliniquement pertinente de la cognition, de la psychopathologie, des mesures fonctionnelles et de la qualité de vie des patients ».

Lutte contre le glaucome

Le ginkgo biloba améliorerait la vue des personnes atteintes de glaucome et en ralentirait la progression. Ce sont les résultats d’une étude coréenne datant de 20135, sur les yeux de 42 patients atteints de glaucome et traités aux extraits de ginkgo biloba (EGB). L’étude conclue que « L'administration de GBE a ralenti la progression des lésions de FV chez les patients atteints de NTG, en particulier dans la zone 1 correspondant au champ central supérieur. »

Varices, jambes lourdes, œdèmes des jambes, claudication intermittente

Le ginkgo améliore la circulation sanguine, qu’elle soit artérielle ou veineuse et agit comme antiagrégant plaquettaire. Les extraits naturels de ginkgo peuvent ainsi être utilisés pour lutter contre les troubles circulatoires tels que les varices, les œdèmes des membres inférieurs ou la claudication intermittente. L’OMS reconnait ainsi l’usage du ginkgo « pour améliorer la marche dans la claudication intermittente ou après une phlébite ».

Vertiges

Les extraits de ginkgo se sont révélés aussi efficaces que le traitement de référence (bétahistine) pour diminuer les troubles vestibulaires, lors d’une étude italienne datant de 19986.
L’OMS reconnait l’usage du ginkgo « pour soulager les vertiges et les acouphènes d’origine circulatoire ».

Prévention des maladies cardiovasculaires

Les flavonoïdes antioxydants contenus en grand nombre dans l’extrait de ginkgo, sont à la fois vasodilatatrices et antiplaquettaires. Ils permettent donc d’élargir le diamètre des vaisseaux sanguins et d’empêcher la formation de plaques d’athéromes.
Une étude allemande de 20077 montre ainsi que l’extrait de ginkgo (EGb 761) est efficace pour réduire les plaques d’athéroscléroses, largement mises en causes dans la survenue de nombreuses maladies cardio-vasculaires.

Posologie

On recommande de choisir des extraits normalisés EGb 761 ou Li 1370, utilisés pour la plupart des essais cliniques ci-dessus. Ces extraits sont dosés à 24 % ou 25 % de glucoflavonoïdes et à 6 % de terpéno-lactones.
La posologie usuelle est de 120 à 240 mg d’extraits normalisés 2 à 3 fois par jour avec de l’eau et au cours des repas.

Le ginkgo existe également en fleurs séchées, à consommer sous forme de tisanes ou de décoctions en cas de problèmes circulatoires. On recommande de faire infuser 3 cuillères à café de fleurs de ginkgo séchées par litre d’eau et d’en boire deux à trois tasses par jour.

Effets secondaires et contre-indications

Aux doses recommandées, la prise de ginkgo provoque rarement des effets secondaires. On recense dans de rares cas des troubles intestinaux légers, des maux de têtes, des étourdissements …

Les personnes souffrant d’épilepsie doivent éviter d’entreprendre une cure de ginkgo, qui serait susceptible d’augmenter la fréquence des crises.

En raison de ses propriétés fluidifiantes, les personnes hémophiles, celles s’apprêtant à subir une intervention chirurgicale ou encore les femmes enceinte devront éviter de consommer du ginkgo.

Enfin, le ginkgo peut provoquer une interaction médicamenteuse avec certains traitements anticoagulants (warfarine, aspirine …). Les personnes traitées par ces médicaments devront rester vigilantes.

Références

1. Wettstein A. Cholinesterase inhibitors and Gingko extracts—are they comparable in the treatment of dementia? Comparison of published placebo-controlled efficacy studies of at least six months' duration. Phytomedicine. 2000;6(6):393-401
2. Birks J, Grimley Evans J. Ginkgo biloba for cognitive impairment and dementia. Cochrane Database Syst Rev. 2007 Apr 18;(2):CD003120.
3. Weinmann S, Roll S, Schwarzbach C, Vauth C, Willich SN.
Effects of Ginkgo biloba in dementia: systematic review and meta-analysis. BMC Geriatrics 2010; 10:14
4. Herrschaft, H. et al.
Ginkgo biloba extract EGb 761(R) in dementia with neuropsychiatric features: a randomised, placebo-controlled trial to confirm the efficacy and safety of a daily dose of 240 mg. J Psychiatr.Res 2012;46(6):716-723.
5. Lee, J. et al.
Effect of Ginkgo biloba Extract on Visual Field Progression in Normal Tension Glaucoma. J Glaucoma. 5-16-2012
6. Cesarani A et al.
Ginkgo biloba (EGb 761) in the treatment of equilibrium disorders. Adv Ther 1998;15:291-304
7.
Ginkgo biloba (EGb 761) in arteriosclerosis prophylaxis. Siegel G, Schäfer P, et al. Wien Med Wochenschr. 2007;157(13-14):288-94.

Lise Lafaurie - Diététicienne et nutritionniste

Lise Lafaurie

Diététicienne et nutritionniste, bonne vivante et décomplexante j'ai pour vocation de dépoussiérer la vision austère et vieillotte de la diététique traditionnelle. Auteur du blog Les Frites Vertes, la devise qui m'est chère "si c'est bon pour mes papilles, c'est bon pour mon corps".

  • Sommaire