Cannelle

Cette épice qui entre dans la composition de nombreux desserts, des spéculos aux brioches roulées en passant par le pain d’épice et le carrott cake, ne doit pas sa réputation qu’à sa saveur suave et piquante. La cannelle possède également de nombreuses vertus santés connues depuis l’Antiquité …

Origine

On retrouve des mentions de la cannelle dans plusieurs textes antiques, égyptiens, chinois ou sanskrits, ainsi que dans l’Ancien Testament. C’est une des plus anciennes épices connues. Elle était alors essentiellement utilisée pour ses propriétés médicinales et dans une moindre mesure en cuisine.
Les Chinois seraient les premiers à l’avoir cultivée 2500 ans avant notre ère.
A l’Antiquité, elle est considérée comme une épice précieuse et est même aussi prisée et couteuse que l’or, ce qui la rend assez difficilement accessible. Elle ne se démocratise qu’à la Renaissance où elle est utilisée en majorité pour masquer l’odeur et le goût des aliments avariés. Le terme cannelle apparait au XIIè siècle et vient du Latin « canna » qui signifie « roseau », à cause de la forme des bâtons de cannelle enroulés sur eux mêmes.
Il existe deux variétés de cannelle différentes, la cannelle de Ceylan plus claire et plus fine (dite aussi vraie cannelle) et la cannelle de Chine, plus épaisse et plus brune (dite fausse cannelle).
Les bâtons de cannelle proviennent de l’écorce intérieur des canneliers, arbres ou arbrisseaux originaires des régions tropicales de l’Asie.
Le cannelier est aujourd’hui cultivé dans de nombreux pays, sur le pourtour de l’océan indien, dans les Antilles, au Brésil et en Guyane.

Atouts nutritionnels

Des fibres en quantité

La cannelle moulue est l’aliment le plus riche en fibres qui existe avec une teneur en fibre de plus de la moitié de son poids (65% précisément). Même si elle est consommée en petite quantité, son apport en fibres reste non négligeable puisqu’une cuillère à café de 5 g de fibres contient 3,2 g de fibres ! Les fibres sont un véritable atout santé et permettent de réguler les transit intestinaux paresseux et de réduire les ballonnements.

Fort pouvoir antioxydant

Une revue scientifique1 a même classé la cannelle en 4ème position des 50 aliments les plus riches en antioxydants !
Les antioxydants protègent les cellules de l’action délétère des radicaux libres, ces molécules responsables du stress oxydatif lui même à l’origine du vieillissement prématuré mais aussi de certains cancers et du développement des maladies cardio-vasculaires.
Ici encore, même compte tenu des faibles portions de cannelle habituellement consommées, son apport en antioxydant reste très intéressant.
Les antioxydants qu’elle contient le plus sont les proanthocyanidines et les cinnamaldéhydes.

Riche en minéraux et en vitamines

La cannelle est une épice à très forte densité nutritionnelle, ce qui signifie qu’elle apporte beaucoup de vitamines et de minéraux sous un faible volume. Elle est notamment très bien pourvue en manganèse, en fer, en magnésium et en calcium.
Côté vitamines, la cannelle contient de la vitamine A, E, C et B9 (folate) en quantité non négligeable.

Bienfaits et vertus

Les bienfaits de la cannelle

Transit intestinal, nausées, ballonnements

Ce sont essentiellement ses fibres alimentaires qui confèrent à la cannelle son action sur le transit intestinal.
La cinnamaldéhyde antioxydante possède quant à elle des propriétés anti-microbiennes et anti-inflammatoires, efficaces pour améliorer certains troubles digestifs.
La cannelle serait également très utile pour soulager les nausées, flatulences et gargouillements.

Diabète de type 2, cholestérol, triglycérides

D’ailleurs appelée « Insuline du pauvre » la cannelle contient un composé à l’action proche de celle de l’insuline : le methylhydroxychalcone polymère (MHCP). Cette substance augmenterait de près de 20 fois le métabolisme du glucose et serait donc largement hypoglycémiante.
Deux principales études23 ont mis en évidence l’effet de la cannelle sur la glycémie sanguine de personnes souffrant de diabète de type 2 et consommant 1 à 6 g de cannelle moulue, ou 300 mg d’extrait de cannelle, pendant 40 jours à 4 mois.
Ces études révèlent également une diminution des taux de cholestérol et de triglycérides sanguin.

Douleurs dentaires et maux de bouche

L’action anti-bactérienne, anti-microbiennes et anti-inflammatoire de la cannelle la rendent efficace pour soulager les douleurs dentaires, souvent provoquées par l’accumulation de bactéries sur la plaque dentaire.
Ses vertus anti-parasitaire et antiseptique font de la cannelle un bon remède contre les aphtes, gingivites, maux de gorge et autres infections buccales.

Perte de poids

La cannelle permet de réguler la glycémie et d’accélérer le métabolisme des glucides, ce qui la rend très efficace pour favoriser la perte de poids. Elle booste également l’énergie et la vitalité et possède une action coupe-faim naturelle qui contribue à réguler l’apport alimentaire et à aider à l’amaigrissement.

Posologie

La cannelle peut être consommée sous forme de tisane ou d’infusion d’écorce de cannelle, on recommande alors de ne pas dépasser 3 tasses par jour.

Elle peut également être consommée en extrait (poudre) ou en gélules. Les posologies usuelles sont de 2 comprimés de 300 mg par jour.

En huile d’essentielle, la cannelle est utilisée pour la digestion en usage interne (1 goutte dans un verre d’eau tiède 3 fois par jour) ou en massage relaxant (2 à 3 gouttes dans un peu d’eau tiède).

Effets secondaires et contre-indications

L’huile de cannelle est dermocaustique et peut provoquer des brûlures sérieuses lorsqu’elle est utilisée en contact direct avec la peau sur une longue période. Elle doit être maniée avec précaution, en la diluant toujours avec d’autres huiles essentielles plus douces (lavande, amande douce, mandarine …).

Prise à trop forte dose, la cannelle peut provoquer des nausées, maux de têtes ou palpitations.

La cannelle ne doit pas être associée à la cassia, toutes les deux ayant une action fluidifiante, au risque de provoquer une hémorragie.

On évitera également d’associer la cannelle à un traitement hypoglycémiant ou à un médicament prescrit pour les maladies cardio-vasculaires, sans en avoir parlé au préalable avec un médecin.

La cannelle est contre-indiquée pour les femmes enceintes et les jeunes enfants.

Allons plus loin … les dernières découvertes scientifiques

Une étude réalisée à l’université de Santa Barbara en 20134 et publiée dans le Journal of Alzheimer’s Disease révèle l’efficacité de deux antioxydants présents dans la cannelle (l’aldéhyde cinnamique et l’épicatéchine) pour empêcher l’agrégation des protéines Tau, phénomène caractéristique de la maladie d’Alzheimer.

Références

1. Halvorsen, B.L., Carlsen, M.H., Phillips, K.M., Bohn, S.K., Holte, K., Jacobs, D.R. and Blomhoff, R. (2006) Content of Redox-Active Compounds (i.e., Antioxidants) in Foods Consumed in the United States. American Journal of Clinical Nutrition, 84, 95-135.
2. Khan A, Safdar M, Ali Khan MM, Khattak KN, Anderson RA. Cinnamon improves glucose and lipids of people with type 2 diabetes. Diabetes Care. 2003 Dec;26(12):3215-8.
3. Mang, B., M. Wolters, B. Schmitt, K. Kelb, R. Lichtinghagen, D.O. Stichtenoth and A. Hahn, 2006. Effects of a cinnamon extract on plasma glucose, HbA1c and serum lipids in diabetes mellitus type 2. Enr. J. Clin. Invest., 36: 340-344.
4. J Alzheimers Dis. 2013 Jan 1;36(1):21-40. doi: 10.3233/JAD-122113. Interaction of cinnamaldehyde and epicatechin with tau: implications of beneficial effects in modulating Alzheimer's disease pathogenesis. George RC, Lew J, Graves DJ.