01 88 40 09 80 du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h

Taurine

  • Sommaire

Associée dans les esprits aux boissons énergétiques (vrai) et aux testicules de taureau (faux), la taurine souffre d’une réputation sulfureuse voire dangereuse … à tort ! Cet acide aminé est naturellement présent dans le corps humain, au sein duquel il joue plusieurs rôles importants. Focus sur la taurine, ses rôles et ses vertus santé !

Origine

A défaut d’être extraite des testicules de taureaux, comme le veut une croyance populaire qui perdure, la taurine est un acide aminé dit sulfonique, fabriqué par l’organisme et que l’on trouve également dans notre alimentation. Elle a été extraite pour la première fois en 1827 par les scientifiques allemands Friedrich Tiedemann et Leopold Gmelin, de la bile de bœuf, ce qui lui vaut donc son nom latin Taurus, qui signifie Taureau.
Naturellement synthétisée par le corps humain à partir de la méthionine et de la cystéine, la taurine est essentielle à la bonne absorption intestinale des matières grasses, puisqu’elle est présente dans les acides biliaires. Essentielle à la maturation du système nerveux, le lait maternel en est une bonne source, et les laits maternisés en sont enrichis.
Dans le corps, on la retrouve en grande quantité dans les muscles, dans la rétine et dans le cerveau.
La taurine que l’on trouve dans les boissons énergisantes et dans la plupart des suppléments alimentaires n’est pas naturelle mais est produite de façon synthétique.

Sources alimentaires

La taurine est donc un acide aminé naturellement présent dans les muscles et le cerveau des humains mais aussi des animaux.
Les meilleures sources alimentaires de taurine sont donc les viandes, les poissons et les fruits de mer, en particulier : le foie de bœuf ou de poulet, l’agneau, le saumon, le maquereau, le crabe, les huîtres, les œufs et les produits laitiers. Enfin, le colostrum et le lait maternel sont de très bonnes sources naturelles de taurine, essentielle au bon développement des nourrissons.
La taurine est donc présente exclusivement dans les aliments d’origine animale, mais en revanche, l’organisme sait la synthétiser à partir de deux acides aminés essentiels (cystéine et méthionine) contenus dans les végétaux.

Bienfaits et vertus

Réduit le syndrome métabolique

Aussi appelé syndrome X, le syndrome métabolique regroupe plusieurs anomalies métaboliques associées : obésité abdominale, hypertriglycéridémie, hypercholestérolémie, diabète de type 2, hypertension … Les personnes souffrant de ce syndrome ont des risques cardiovasculaires largement augmentés.
En 2002, une première étude indienne1 suggère que la taurine « améliore efficacement le métabolisme du glucose chez les rats nourris au fructose, probablement grâce à une action améliorée de l'insuline et à une tolérance au glucose ».
En 2016, une étude chinoise publiée dans Food and Function2 confirme les effets protecteurs de la taurine dans le syndrome métabolique.

Contrôle de la glycémie, prévention du diabète

La taurine serait également efficace pour contrôler la glycémie et prévenir le diabète, en jouant un rôle dans l’homéostasie du glucose et en agissant sur la sécrétion d’insuline. Les personnes atteintes de diabète de type 2 auraient d’ailleurs pour la plupart de faibles taux de taurine.
Une vaste étude menée en 2011 a ainsi cherché l’utilité potentielle de la taurine sur le diabète sucré et ses complications3. Elle est arrivée à la conclusion suivante « nous pensons que la découverte des facteurs génétiques qui déterminent la variation du mouvement de la taurine aidera à élucider l'efficacité de la taurine contre le diabète et ses complications chez l'homme. »

Amélioration des performances sportives

Une méta-analyse menée en 20174 s’est penchée sur les effets de la taurine sur les performances sportives d’endurance. D’après les auteurs « Les performances d'endurance humaine peuvent être améliorées en ingérant oralement une dose unique de taurine en quantités variables ».

Posologie

La taurine se présente le plus souvent sous forme de poudre ou de gélules. Les dosages recommandés sont le plus souvent entre 2 et 3 g par jour. Il est conseillé de ne pas dépasser 5 g par jour.

Effets secondaires et contre-indications

La taurine a vu sa réputation s’assombrir suite à l’apparition des boissons énergisantes qui en contenaient. Quelques rare cas d’accidents cardiaques et d’AVC ont suscité l’inquiétude des autorités de santé, qui ont interdit à la vente ces boissons en 1996. En Juillet 2008, ces boissons sont de nouveau autorisées à la vente suite à des études ayant montré l’innocuité de la taurine même à forte dose. En 2009, la commission Européenne de sécurité des aliments a conclu que "l'exposition à la taurine par la consommation régulière de boissons énergisantes ne devait pas susciter d'inquiétude en matière de sécurité".

On sait désormais que la taurine consommée à des quantités raisonnables (jusqu’à 5 g par jour) ne présente pas d’effets secondaires chez les personnes en bonne santé.

On la déconseille cependant aux personnes souffrant d’insuffisance cardiaque, de troubles de la thyroïde ou d’épilepsie.

Références

1. Anitha Nandhini, A., Anuradha, C. Taurine modulates kallikrein activity and glucose metabolism in insulin resistant rats. Amino Acids 22, 27–38 (2002). https://doi.org/10.1007/s726-002-8199-3
2. Chen W, Guo J, Zhang Y, Zhang J. The beneficial effects of taurine in preventing metabolic syndrome. Food Funct. 2016 Apr;7(4):1849–63.
3. Ito T, Schaffer SW, Azuma J. The potential usefulness of taurine on diabetes mellitus and its complications. Amino Acids. 2012;42(5):1529-1539. doi:10.1007/s00726-011-0883-5
4. Waldron M, Patterson SD, Tallent J, Jeffries O. The Effects of an Oral Taurine Dose and Supplementation Period on Endurance Exercise Performance in Humans: A Meta-Analysis. Sports Med. 2018;48(5):1247-1253. doi:10.1007/s40279-018-0896-2

Lise Lafaurie - Diététicienne et nutritionniste

Lise Lafaurie

Diététicienne et nutritionniste, bonne vivante et décomplexante j'ai pour vocation de dépoussiérer la vision austère et vieillotte de la diététique traditionnelle. Auteur du blog Les Frites Vertes, la devise qui m'est chère "si c'est bon pour mes papilles, c'est bon pour mon corps".