01 88 40 09 80 du lundi au vendredi de 9h à 18h

Poivre noir (Piper nigrum)

Épice incontournable de notre gastronomie, le poivre se dispute la vedette avec le sel sur toutes les tables de France ! Mais cette petite baie noire ne se contente pas de relever les plats un peu fades, elle possède également de nombreuses vertus santé … Zoom sur le poivre noir.

Origine

les bienfaits du poivre noirLe poivre noir est une baie issue d’une plante grimpante originaire d’Inde appelée piper nigrum. Cette liane pouvant atteindre 4 mètres de hauteur, appartient à la famille des pipéracées particulièrement abondante sur la côte de Malabar. Ses baies qui se présentent sous forme de grappes sont récoltées vertes avant leur maturité, entre les mois d’octobre et de mai, puis sont fermentées et séchées. Elles sont alors prêtes à atterrir dans nos poivriers pour être moulues dans nos assiettes. Le poivrier noir (piper nigrum) produit 5 formes de poivre (noir, gris, blanc, rouge ou vert) en fonction du degré de maturité auquel il a été cueilli et du traitement qu’il a subi.
Si le poivre noir est consommé dans le monde entier, personne ne connait la provenance précise de celui qu’il consomme puisqu’aucune loi n’impose de mentionner son origine sur son emballage. En revanche, une chose est sûre, cette plante tropicale ne souffre pas de notre climat européen et en particulier des températures inférieures à 15°.
Dans l’Antiquité, les grains de poivre servaient de monnaie d’échange, au même titre que l’or ou que le sel. Ainsi la richesse des nobles pouvait être évaluée par la quantité de poivre qu’il détenait, ce qui valait aux plus aisés le surnom de « sacs de poivre ».
Enfin, depuis des siècles et encore aujourd’hui, le poivre noir est un ingrédient de base de la médecine Ayurvédique (médecine traditionnelle d’Inde) où il est utilisé essentiellement comme tonique et stimulant.

Atouts Nutritionnels

C’est un puissant alcaloïde contenu dans ses baies qui confère au poivre noir ses nombreux atouts santé : la pipérine. Le poivre noir en contient entre 5 et 8%, et c’est elle qui est responsable de sa saveur piquante.
Outre cette pipérine, les baies de poivre noir contiennent 1 à 3% d’huile essentielle riche en acides terpéniques, mais également des amides et des alkamides.
Côté nutrition, le poivre noir apporte approximativement 300 calories pour 100g, dont 40% viennent des glucides, 13% des protéines, 7,5% des lipides et 36% de fibres. Mais un à deux tours de moulin ne déposent que moins d’un gramme de poivre dans notre assiette, ce qui revient à moins de 3 calories la portion !

Bienfaits et vertus

Stimulant digestif

La grande richesse du poivre noir en monoterpènes - connus pour leur action eupeptique - confère au poivre une activité stimulante du système digestif. Par ailleurs, la pipérine contenue dans le poivre favorise la sécrétion, non seulement des sucs gastriques mais aussi des sucs pancréatiques et biliaires. L’épice favorite des français contribue donc largement à améliorer la digestion et à stimuler l’appétit.
On recommande ainsi le poivre noir en cas de ballonnements, de nausées, de constipation et de flatulences. En revanche, il est à utiliser avec précaution chez les personnes sujettes aux irritations des muqueuses digestives (gastrites, ulcères, œsophagite).

Antidépresseur

En naturopathie, le poivre est préconisé pour lutter contre les symptômes dépressifs, les petites insomnies ainsi que les angoisses et anxiétés. C’est la pipérine qu’il contient en abondance qui serait responsable d’une stimulation de la production de la célèbre hormone du bien-être : l’endorphine.

Febrifuge

C’est cette fois l’huile essentielle de poivre noir qui, ajoutée à un bain tiède, se révèle efficace pour <faire baisser la fièvre en stimulant la transpiration.

Aide-minceur

Si le poivre noir n’a pas la prétention de pouvoir faire maigrir, il peut en revanche faciliter la perte de poids lors d’un régime amaigrissant. De quelle façon ? Deux facteurs rentrent en ligne de compte : en activant la thermogénèse, le poivre augmenterait la dépense calorique liée à la digestion et réduirait le stockage des graisses en inhibant l’action des adipocytes. Autre atout minceur du poivre : sa saveur relevée permet de donner du goût aux plats à moindre coût calorique et de limiter les ajouts de graisses et de sauce.

Agit en synergie avec la curcumine

Si la curcumine a beaucoup fait parler d’elle ses dernières années, en raison de ses nombreux bienfaits santé (antioxydant, anti-cancer, cardio-protectrice …), il a aussi été démontré que son absorption par l’organisme est naturellement très faible. En revanche, lorsqu’elle est associée au poivre noir son absorption est largement augmentée. Une étude menée en 1998 a ainsi révélé que la pipérine favorisait l’assimilation et l’action de la curcumine1. Il est même estimé que son absorption serait à peu près 20 fois meilleure lorsqu’elle est associée au poivre. La pipérine est donc souvent ajoutée à la curcumine au sein des compléments alimentaires.

Douleurs musculaires, circulation sanguine

L’huile essentielle de poivre noire est utilisée en usage externe, pour ses propriétés réchauffantes, antalgiques et toniques. Elle permet ainsi de soulager les douleurs musculaires (contractures, crampes, élongations …), calmer les rhumatismes ou encore pour traiter les problèmes veineux, jambes lourdes, cellulite et varices.

Posologie

Le poivre noir dans les compléments alimentaires est toujours associé à d’autres plantes et donc présent en petite quantité.
Lorsqu’il est utilisé seul, c’est quasiment systématiquement sous forme d’huiles essentielles.
L’huile essentielle de poivre noir doit alors être diluée avec une autre huile neutre pour une application cutanée. Par voie orale, elle doit être intégrée dans une préparation culinaire ou mélangée à un aliment.
Pour bénéficier de son effet sur le bien-être liée à l’endorphine, l’huile de poivre noire peut également être inhalée (une seule goutte sur le poignet suffit) ou diffusée par nébulisation (diffusion par pompe), brumisation ou chaleur douce.

Effets secondaires et contre-indications

La pipérine étant irritable pour les muqueuses, la consommation importante de poivre est déconseillée en cas d’ulcère de l’estomac, de gastrite, d’œsophagite ou encore d’hémorroïdes.
A forte dose, la pipérine peut avoir des effets pro-inflammatoire ou avoir des effets vaso-dilatateurs, il est donc important de respecter les doses prescrites.
L’huile essentielle de poivre noir quant à elle, doit être utilisée avec précaution pour son effet potentiellement dermato-caustique : il est ainsi recommandé de la diluer avec une autre huile neutre et de tester sa tolérance au niveau du pli du coude avant utilisation régulière.

Références

1. Influence of piperine on the pharmacokinetics of curcumin in animals and human volunteers.[1998]. Shoba, G. Joy, D. Joseph, T. Majeed, M. et al..

Lise Lafaurie - Diététicienne et nutritionniste

Lise Lafaurie

Diététicienne et nutritionniste, bonne vivante et décomplexante j'ai pour vocation de dépoussiérer la vision austère et vieillotte de la diététique traditionnelle. Auteur du blog Les Frites Vertes, la devise qui m'est chère "si c'est bon pour mes papilles, c'est bon pour mon corps".