Coleus forskohlii

Cette plante très prisée par les candidats aux régimes, mais encore méconnue du grand public, mérite qu’on se penche sur ses atouts minceurs et son mode d’action …

Origine

Le coleus forskohlii, couramment appelé coléus de l’Inde, est une plante vivace de la famille des Lamiacées, cousine de la menthe et de l’ortie. Elle pousse dans les montagnes d’Asie, et plus particulièrement dans les régions tropicales de l’Inde, de la Thaïlande et de la Birmanie.
Utilisée depuis des millénaires par les Hindous en médecine Ayurvédique - médecine traditionnelle indienne - le coleus forskohlii servait alors à traiter les troubles cardio-vasculaires, respiratoires (asthme), ophtalmologiques et cutanés.
Le coleus forskohlii doit son nom à l’explorateur et naturaliste suédois Pehr Forsskal qui le découvre et le décrit au XVIIIè siècle.
Ce n’est ensuite qu’au XXè siècle (en 1974 précisément) que la recherche occidentale identifie le principe actif qu’il contient dans ses racines et qui est responsable de ses vertus médicinales.

Principes Actifs

C’est la forskoline, également appelée coléonol, qui confère ses propriétés minceurs au coleus forskohlii. Ce diterpène est un activateur de l’adenylate cyclase, une enzyme qui joue un rôle dans la thermogenèse et l’utilisation des adipocytes pour fournir de l’énergie. Traduction : en activant la production de chaleur et la lipolyse (fonte des tissus graisseux), elle permet de réduire la quantité de graisse qui circule dans le sang et de favoriser l’amaigrissement.
Cette forskoline a sensiblement les mêmes effets que l’éphédrine - cette molécule à la structure proche des amphétamines utilisée en traitement de l’asthme, de l’hypertension et de l’obésité - les nombreux effets secondaires en moins. L’utilisation de l’éphédrine dans les compléments alimentaires amaigrissants a d’ailleurs été interdite en France.

Bienfaits et vertus

Brûle graisse

En activant le métabolisme (thermogenèse) et l’utilisation du tissus adipeux, la forskoline contenue dans les racines du coléus forsholii est réputée pour ses propriétés brûle-graisse.
Elle a par ailleurs l’avantage de préserver le tissus musculaire, souvent affecté par la perte de poids. Une étude américaine datant de 2005 a d’ailleurs démontré que « l'ingestion orale de forskoline (250 mg d'extrait de forskoline à 10% deux fois par jour) pendant 12 semaines modifiait favorablement la composition corporelle tout en augmentant simultanément les niveaux de masse osseuse et de testostérone sans sérum chez les hommes obèses ou en surpoids ». L’étude conclue que "la forskoline est un agent thérapeutique possible pour la gestion et le traitement de l’obésité."

Anti-dépresseur léger

En boostant la production d’hormones thyroïdiennes par la thyroïde ainsi que par son action sur la sérotonine et la dopamine, la forskoline serait efficace pour améliorer les symptômes de la dépression.
Elle est, par ailleurs, intéressante pour les personnes souffrant d’hypothyroïdie.

Diminue la pression artérielle

Son action sur la dilatation des vaisseaux sanguins confère à la forskoline son effet bénéfique sur sur l’hypertension artérielle. C’était d’ailleurs l’un des premiers usages de la plante en médecine Ayurvédique il y a plusieurs siècles.

Efficace en cas de glaucome

C’est par le même procédé que la forskoline se révèle efficace sur le glaucome, cette maladie causée par une pression de l’oeil trop élevée et qui peut conduire à la cécité.

Posologie

Généralement dosés entre 10 et 20% de forskoline, les compléments alimentaires extraits de coleus forskohlii sont recommandés à des dosages allant de 10 à 60 mg deux à trois fois par jour, en cure d’un mois renouvelable. Le coleus forskohlii est souvent couplé au guarana ou à la garcinia pour plus d’efficacité.

Effets secondaires et contre-indications

Les personnes sensibles de l’estomac, sujettes au brûlures et au reflux gastro-oesophagiens doivent être prudents quant à la consommation de coleus forskohlii.
Du fait de ses propriétés sur la pression artérielle, les personnes hypotendues ou à la pression artérielle basse devront éviter d’entreprendre une cure de coleus forskohlii.
L’usage de la coleus forskohlii est enfin contre-indiqué pour les femmes enceintes et allaitantes.

Référence

1. Michael P. Godard et al. Body Composition and Hormonal Adaptations Associated with Forskolin Consumption in Overweight and Obese Men. OBESITY RESEARCH Vol. 13 No. 8 August 2005

Coleus forskohlii - Nos produits en contenant

Lise Lafaurie - Diététicienne et nutritionniste

Lise Lafaurie

Diététicienne et nutritionniste, bonne vivante et décomplexante j'ai pour vocation de dépoussiérer la vision austère et vieillotte de la diététique traditionnelle. Auteur du blog Les Frites Vertes, la devise qui m'est chère "si c'est bon pour mes papilles, c'est bon pour mon corps".