Papayer (Carica papaya)

Si on le connaît essentiellement pour ses fruits, à la douce saveur exotique, le papayer est utilisé en phytothérapie pour ses graines, ses feuilles, son latex et même ses racines ! Focus sur cette plante aux mille vertus …

Origine

Cet arbre aux allures de palmier, pouvant atteindre jusqu’à 10 mètres de haut appartient à la petite famille des Caricaceae. Les botanistes le classent dans l’ordre des brassicales, tout comme les choux, le cresson et la moutarde.
Ses fruits, de couleur jaune orangé et de forme ovoïde, peuvent atteindre 5 kg.
Inconnu à l’état sauvage, le papayer (carica papaya) vient vraisemblablement d’un croisement spontané de deux autres espèces en Amérique Latine. Il s’est ensuite rapidement propagé, grâce à ses graines qui possèdent la caractéristique de conserver longtemps leur pouvoir germinatif. Cet arbre très fécond et assez robuste s’est ainsi développé en Asie, en Afrique et en Amérique.
Les Indiens et les Amérindiens utilisent la papaye depuis longtemps pour attendrir les viandes un peu dures : ils rappaient alors la chair du fruit sur la viande puis entouraient le tout de feuilles de papayer.
La papaye n’arrive en Europe qu’au XVIIè siècle, mais demeure aujourd’hui encore, relativement rare sur nos étals français.

Atouts Nutritionnels

La pulpe du fruit

La papaye fait partie des fruits modérément sucrés et caloriques, puisqu’elle contient 9,9 g de glucides et 43 calories pour 100 g. Elle brille par sa teneur en vitamine C, dont elle est même mieux pourvue que l’orange ou le pamplemousse !
Comme l’indique sa belle couleur orangée, la papaye est également très riche en bêta-carotène qu’elle contient presque dans les mêmes proportions que la carotte. Côté minéraux, elle n’est pas en reste avec des teneurs très intéressantes en potassium et en calcium.
Enfin, la papaye fait partie des fruits riches en fibres.

Le latex

La paroi des fruits contient du latex, en quantité d’autant plus importante que le fruit est vert. Ce latex contient deux principes actifs : la papaïne et la chymopapaïne, deux enzymes efficaces pour la digestion des aliments protéinés.

Les graines

Très riches en lipides, et en particulier en acides gras mono-insaturés, les graines de papaye contribuent à entretenir une bonne santé cardio-vasculaire.
Elles sont également riches en glucatropéoline et en glucosinolate, deux substances abondantes dans les choux, le brocoli, ainsi qu’en isothyocyanates.

Les feuilles

Elles contiennent du latex (comme la paroi du fruit) mais aussi des flavonoïdes antioxydants et de la carpaïne cardiotonique mais aussi cardiotoxique à haute dose.

Conseils d’utilisation

Sous forme de tisane : faire infuser jusqu’au refroidissement une cuillère à café de feuilles de papaye 3 fois par jour.
Il existe également des extraits liquides de feuilles de papaye, la posologie conseillée est alors une cuillère à café par jour diluée dans un verre d’eau.
La papaïne extraite du latex se trouve le plus souvent sous forme de gélules aux dosages variables, la posologie est alors indiquée sur la boîte.

Effets secondaires et contre-indications

Le latex de papaye est particulièrement allergisant. Outre les allergiques au latex, il existe une allergie croisée avec la banane, l’avocat, le marron ou le kiwi : en cas d’allergie à l’un de ces fruits, il est préférable d’éviter la consommation de latex.
Par mesure de précaution, la papaïne est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

Les effets de la papaïne pourraient s’ajouter à ceux des anticoagulants ou des antiplaquettaires.

Papayer (Carica papaya) - Nos produits en contenant

Lise Lafaurie - Diététicienne et nutritionniste

Lise Lafaurie

Diététicienne et nutritionniste, bonne vivante et décomplexante j'ai pour vocation de dépoussiérer la vision austère et vieillotte de la diététique traditionnelle. Auteur du blog Les Frites Vertes, la devise qui m'est chère "si c'est bon pour mes papilles, c'est bon pour mon corps".