Mélisse

Cette plante vivace au léger gout citronné, très utilisée en cuisine, est pourtant bien loin de se cantonner à son rôle de plante aromatique. Focus sur les nombreuses propriétés de la mélisse officinale …

Origine

De la famille des lamiacées, comme sa cousine la menthe, la mélisse est originaire d’Europe, et plus précisément de l’est du bassin méditerranéen. Cette plante vivace qui mesure entre 30 et 80 cm, possède des feuilles rugueuses au toucher, vert vif sur la face supérieure et vert pâle sur la face intérieure. Son goût proche de celui de la citronnelle lui vaut le nom de mélisse citronnelle, voire de citronnelle. C’est pourtant une plante très différente de la citronnelle asiatique. Attention également à ne pas la confondre avec la verveine citronnelle. Ses petites fleurs blanches et roses en forme de cloche font le bonheur des abeilles qui les affectionnent particulièrement. Elles lui valent d’ailleurs ses surnoms de piment des abeilles ou piment des ruches.

La mélisse était déjà utilisée depuis la Grèce Antique. Téophraste et Hippocrate s’en servaient alors pour le système nerveux ou l’anxiété.
Les Européens l’utilisaient comme calmant et digestif, et les arabes comme antispasmodique. En France, c’est au Moyen- ge qu’elle débarque : les moines l’utilisaient alors pour préparer des liqueurs telles que la Bénédictine ou la Chartreuse. Elle connaitra son heure de gloire sous Louis XIII lorsque les grands Carmes du couvent de la place Maubert ont exploité la recette secrète de la célèbre « eau de Mélisse des Carmes », connue pour les migraines, la mélancolie, l’épilepsie et l’apoplexie.

Atouts Nutritionnels

Son huile essentielle est composée d’aldéhydes terpéniques (citronellal et citral qui lui confèrent son goût citronné), ainsi que d’alcools terpéniques (eugénol, géraniol, linalol et citronellol) et de sesquiterpènes.

Ce sont les aldéhydes terpéniques, qui confèrent une grande partie de ses vertus à la mélisse.

Côté vitamines et minéraux, la mélisse est très bien pourvue en vitamines C et A, ainsi qu’en magnésium et en calcium.

Conseils d’utilisation

La mélisse est aussi bien utilisée en externe qu’en interne.

En interne, 1,5 à 4,5g de parties aériennes séchées infusées dans 150 ml d’eau bouillante peuvent être prises 1 à 3 fois par jour pour les douleurs menstruelles ou les troubles anxieux.

Les extraits liquides peuvent être pris à raison de 2 à 4ml, 3 fois par jour et la teinture de 2 à 6ml, 3 fois par jour.

    Effets secondaires et contre-indications

    Il n’y a pas d’effets indésirables connus de la mélisse.
    En raison d’absence d’études conséquentes sur la question, on déconseille l’usage de la mélisse chez la femme enceinte ou allaitantes.

Lise Lafaurie - Diététicienne et nutritionniste

Lise Lafaurie

Diététicienne et nutritionniste, bonne vivante et décomplexante j'ai pour vocation de dépoussiérer la vision austère et vieillotte de la diététique traditionnelle. Auteur du blog Les Frites Vertes, la devise qui m'est chère "si c'est bon pour mes papilles, c'est bon pour mon corps".