Manganèse 

Manganèse – Origine, Bienfaits, Vertus, Posologie

Proche cousin du fer, ce métal dur et fragile est présent naturellement dans l’environnement et dans l’alimentation. C’est également un oligo-élément essentiel à la santé et indispensable au bon fonctionnement de l’organisme …

Origine

Le manganèse est le 25ème élément chimique du tableau périodique des éléments, son symbole est Mn. Le corps humain en contient de 12 à 25 mg, essentiellement dans le foie, les reins et le pancréas. S’il est utilisé depuis l’antiquité pour ses propriétés pigmentaires dans les peintures rupestres, ce n’est qu’en 1774 que le manganèse a été isolé par Schelle et Bergman et officialisé par Gahn.

Il a ensuite fallu attendre la deuxième moitié du 20è siècle pour mettre en évidences ses propriétés vitales chez l’homme. Le manganèse reste un oligo-élément qui a été relativement peu étudié.

Sources alimentaires

Les meilleures sources alimentaires de manganèse sont sans conteste les produits céréaliers non raffinés, en particuliers l’avoine (4,7 mg/100g), les pâtes au blé complet (3 mg/100 g), le riz complet (1,5 mg/100 g), riz brun (1,3 mg/100 g), blé entier (3,3 mg/100 g), pain de son (1,6 mg/100 g), seigle (1,2 mg/100 g), son d’avoine (1,3 mg/100 g) ou encore le son de blé (1,7 mg/100 g).

Les légumineuses sont également de bonnes sources de manganèse, notamment les fèves de soja (1,5 mg/100 g), haricots adzuki (1,4 mg/100 g), pois chiches (2,3 mg/100 g), haricots beurre cru (1,3 mg/100 g), fèves fraîches (0,5 mg/100 g) et le lupin (1,5 mg/100 g).

Les graines oléagineuses ne sont pas en reste, avec en grand champion les pignons de pin (8,2 mg/100 g), les graines de pavot (6,7 mg/100g), les noisettes (4,9 mg/100g), les noix de macadamia (4,13 mg/100 g), ou encore les amandes (2,1 mg/100 g).

Côté mer, les coquillages ne sont pas en reste avec les noix de Saint-Jacques (2,4 mg/100 g), les moules (1,8 mg/100g) et les huîtres (0,7 mg/100 g).

On trouve également du manganèse dans des boissons, comme le thé vert ou noir (0,2 mg/100 g) et surtout certaines eaux minérales très riches en manganèse et c’est d’ailleurs ainsi qu’il a la meilleure biodisponibilité.

Bienfaits et vertus

Le manganèse est un cofacteur de plusieurs enzymes, ce qui le rend indispensable à de nombreuses réactions métaboliques.

Il contribue à réguler la glycémie

En participant à la production d’insuline, hormone qui permet de réguler le taux de sucre dans le sang (glycémie).

Il est essentiel au métabolisme

Des acides aminés (protéines), des acides-gras (lipides) et des sucres (glucides), et permet donc de transformer ces nutriments issus de l’alimentation en calories pour l’organisme.

Il est antioxydant

Il entre dans la structure de la super oxyde dismutase qui joue un rôle essentiel dans les défenses anti-oxydantes, pour lutter contre le stress oxydatif et le vieillissement des cellules.

Efficace contre la fatigue

Lorsqu’il Associé à du cobalt, le manganèse peut être utilisé pour traiter les états de fatigue chronique.

Efficace pour lutter contre la déminéralisation osseuse

Il participe à la formation osseuse (synthèse et renouvellement), ce qui le rend efficace pour prévenir la déminéralisation osseuse et l’ostéoporose.

Anti-allergique

Le manganèse était considéré par le Dr Démétrier (père de l’oligothérapie) comme le chef de file du terrain allergique. Il serait efficace pour traiter les allergies cutanées, l’asthme et les rhino-pharyngites.

Posologie

L’agence Nationale de Sécurité de l’Alimentation (Anses) a fixé en 2017 les besoins quotidiens à 2,5 mg par jour pour une femme adulte et 2,8 mg pour un homme adulte. La limite maximale conseillée serait de 11 mg par jour. Attention aux excès : de trop fortes doses de manganèse peuvent être toxiques pour le système nerveux et un excès chronique pourrait même conduire à des symptômes proches de la maladie de Parkinson !

Effets secondaires et contre-indications

Lorsqu’il est pris par voie orale à des posologies inférieures à 11 mg par jour, le manganèse est sans danger. A très forte dose, la consommation de manganèse peut provoquer des troubles de la mémoire voire des hallucinations. C’est généralement lorsque l’eau de boisson bue quotidiennement est contaminée au manganèse que l’on constate ces troubles là. Lorsque le manganèse est inhalé de façon régulière et prolongé (certaines profession), il peut même provoquer des troubles psychiques tels que la schizophrénie. Les personnes souffrant de maladie chronique du foie, d’affection pulmonaire ou de tuberculose doivent éviter la complémentation en manganèse.

Allons plus loin … les nouvelles découvertes scientifiques

Le manganèse serait un précieux allié de la femme ménopausée ! Son rôle dans la formation osseuse lui permet de lutter activement contre l’ostéoporose liée à la ménopause. Associé au Cobalt, il permet de lutter contre la fatigue matinale, fréquente à cette période de la vie. Associé au cuivre il stimule la glande surrénale et aide à la sécrétion de l’adrénaline et de la cortisone, efficace en pré-ménopause quand les règles deviennent moins abondantes.

Résultats 1 - 2 sur 2.
Résultats 1 - 2 sur 2.

Manganèse 

Manganèse – Origine, Bienfaits, Vertus, Posologie

Proche cousin du fer, ce métal dur et fragile est présent naturellement dans l’environnement et dans l’alimentation. C’est également un oligo-élément essentiel à la santé et indispensable au bon fonctionnement de l’organisme …

Origine

Le manganèse est le 25ème élément chimique du tableau périodique des éléments, son symbole est Mn. Le corps humain en contient de 12 à 25 mg, essentiellement dans le foie, les reins et le pancréas. S’il est utilisé depuis l’antiquité pour ses propriétés pigmentaires dans les peintures rupestres, ce n’est qu’en 1774 que le manganèse a été isolé par Schelle et Bergman et officialisé par Gahn.

Il a ensuite fallu attendre la deuxième moitié du 20è siècle pour mettre en évidences ses propriétés vitales chez l’homme. Le manganèse reste un oligo-élément qui a été relativement peu étudié.

Sources alimentaires

Les meilleures sources alimentaires de manganèse sont sans conteste les produits céréaliers non raffinés, en particuliers l’avoine (4,7 mg/100g), les pâtes au blé complet (3 mg/100 g), le riz complet (1,5 mg/100 g), riz brun (1,3 mg/100 g), blé entier (3,3 mg/100 g), pain de son (1,6 mg/100 g), seigle (1,2 mg/100 g), son d’avoine (1,3 mg/100 g) ou encore le son de blé (1,7 mg/100 g).

Les légumineuses sont également de bonnes sources de manganèse, notamment les fèves de soja (1,5 mg/100 g), haricots adzuki (1,4 mg/100 g), pois chiches (2,3 mg/100 g), haricots beurre cru (1,3 mg/100 g), fèves fraîches (0,5 mg/100 g) et le lupin (1,5 mg/100 g).

Les graines oléagineuses ne sont pas en reste, avec en grand champion les pignons de pin (8,2 mg/100 g), les graines de pavot (6,7 mg/100g), les noisettes (4,9 mg/100g), les noix de macadamia (4,13 mg/100 g), ou encore les amandes (2,1 mg/100 g).

Côté mer, les coquillages ne sont pas en reste avec les noix de Saint-Jacques (2,4 mg/100 g), les moules (1,8 mg/100g) et les huîtres (0,7 mg/100 g).

On trouve également du manganèse dans des boissons, comme le thé vert ou noir (0,2 mg/100 g) et surtout certaines eaux minérales très riches en manganèse et c’est d’ailleurs ainsi qu’il a la meilleure biodisponibilité.

Bienfaits et vertus

Le manganèse est un cofacteur de plusieurs enzymes, ce qui le rend indispensable à de nombreuses réactions métaboliques.

Il contribue à réguler la glycémie

En participant à la production d’insuline, hormone qui permet de réguler le taux de sucre dans le sang (glycémie).

Il est essentiel au métabolisme

Des acides aminés (protéines), des acides-gras (lipides) et des sucres (glucides), et permet donc de transformer ces nutriments issus de l’alimentation en calories pour l’organisme.

Il est antioxydant

Il entre dans la structure de la super oxyde dismutase qui joue un rôle essentiel dans les défenses anti-oxydantes, pour lutter contre le stress oxydatif et le vieillissement des cellules.

Efficace contre la fatigue

Lorsqu’il Associé à du cobalt, le manganèse peut être utilisé pour traiter les états de fatigue chronique.

Efficace pour lutter contre la déminéralisation osseuse

Il participe à la formation osseuse (synthèse et renouvellement), ce qui le rend efficace pour prévenir la déminéralisation osseuse et l’ostéoporose.

Anti-allergique

Le manganèse était considéré par le Dr Démétrier (père de l’oligothérapie) comme le chef de file du terrain allergique. Il serait efficace pour traiter les allergies cutanées, l’asthme et les rhino-pharyngites.

Posologie

L’agence Nationale de Sécurité de l’Alimentation (Anses) a fixé en 2017 les besoins quotidiens à 2,5 mg par jour pour une femme adulte et 2,8 mg pour un homme adulte. La limite maximale conseillée serait de 11 mg par jour. Attention aux excès : de trop fortes doses de manganèse peuvent être toxiques pour le système nerveux et un excès chronique pourrait même conduire à des symptômes proches de la maladie de Parkinson !

Effets secondaires et contre-indications

Lorsqu’il est pris par voie orale à des posologies inférieures à 11 mg par jour, le manganèse est sans danger. A très forte dose, la consommation de manganèse peut provoquer des troubles de la mémoire voire des hallucinations. C’est généralement lorsque l’eau de boisson bue quotidiennement est contaminée au manganèse que l’on constate ces troubles là. Lorsque le manganèse est inhalé de façon régulière et prolongé (certaines profession), il peut même provoquer des troubles psychiques tels que la schizophrénie. Les personnes souffrant de maladie chronique du foie, d’affection pulmonaire ou de tuberculose doivent éviter la complémentation en manganèse.

Allons plus loin … les nouvelles découvertes scientifiques

Le manganèse serait un précieux allié de la femme ménopausée ! Son rôle dans la formation osseuse lui permet de lutter activement contre l’ostéoporose liée à la ménopause. Associé au Cobalt, il permet de lutter contre la fatigue matinale, fréquente à cette période de la vie. Associé au cuivre il stimule la glande surrénale et aide à la sécrétion de l’adrénaline et de la cortisone, efficace en pré-ménopause quand les règles deviennent moins abondantes.