Artichaut (Cynara scolymus)  

Ingrédients Artichaut - Complément alimentaire - Ingrédient

L'origine de l'Artichaut

L’Artichaut est probablement originaire du bassin méditerranéen, on signale sa présence pour la première fois en Italie durant la Renaissance, au milieu du XVIème siècle. Il fut ensuite introduit en France, d’abord sur les tables royales : Catherine de Médicis en était friande, de même que Louis XIV, qui en raffolait lui aussi. A l’époque du Roi Soleil, La Quintinie, le responsable des potagers de Versailles, en distinguait déjà 5 variétés différentes : l’artichaut "blanc", "le vert", le "violet", le "rouge", et le «sucré de Gênes». C’est vers 1810 que fut créé et développé, par un agronome de la région parisienne, le gros «Camus de Bretagne», devenu aujourd’hui l’artichaut le plus consommé en France, bien avant le «Violet de Provence» et le «Blanc Hyérois».

Ce que nous appelons «fond» ou «coeur» de l’artichaut est en fait le réceptacle charnu des fleurs non épanouies (qui forment le «foin»). Et ce que nous nommons «feuilles» correspond en réalité aux bractées, ou écailles : les feuilles proprement dites de la plante sont portées par la tige épaisse, et se présentent sous forme de grandes rosettes découpées.

Les propriétés de l'Artichaut

Moyennement énergétique, l'artichaut fournit des glucides  très spécifiques, comme l'inuline, partiellement assimilable.

L’artichaut est un légume pauvre en lipide et cholestérol. C'est une bonne source de niacine (vitamine B3), de magnésium, phosphore, potassium et cuivre et une très bonne source de fibres et de vitamine C.

Il est principalement recherché en nutrition pour ses propiétés antioxydantes et dépuratives.

Activités antioxydantes :
L'extrait d'artichaut retarde l'oxydation des lipoprotéines de basses densité LDL (mauvais cholestérol). Rappelons que l'oxydation du LDL provoque sa précipitation sur les parois vasculaires et la formation de cellules spumeuses qui réduisent le diamètre des vaisseaux sanguins. Associées à l’inhibition de la synthèse du cholestérol, l’artichaut revendique donc des propriétés anticholestérolémiante et de protection cardiovasculaire tout à fait intéressantes.

Activité hépatoprotectrice
L'étude directe des extraits aqueux d'artichaut a montré qu'ils étaient capables de réduire la péroxydation des lipides et de protéger de la toxicité d'un hydroperoxyde (t-BHP) sur les cellules de foie de rat en culture15. Ce type d'essai a montré que des composants de l'artichaut comme la cynarine, la lutéoline 7-O-glucoside, ou les acides chlorogéniques pouvaient contribuer au potentiel hépatoprotecteur de l'artichaut.

Activité cholérétique (detox vésicule biliaire)
l’artichaut permet une augmentation significative du flux de la bile. L'extrait d'artichaut manifeste même un effet cholérétique semblable à celui de la substance pharmaceutique de référence, l'acide déhydrocholique.

Résultats 1 - 2 sur 2.
Résultats 1 - 2 sur 2.