Vitamine B5 (Pantothénate de calcium) 

Vitamine B5 – Bienfaits, Carence, Origine, Posologie

La vitamine B5 est aussi appelée vitamine panthoténique, du Grec « panthoten » qui signifie « partout », car on la retrouve dans presque tous les aliments en quantité plus ou moins importante.
C’est une vitamine hydrosoluble, qui, comme toutes les vitamines du groupe B, est impliquée dans le métabolisme des nutriments : glucides (sucres), lipides (graisses) et protéines.
Elle n’est quasiment pas synthétisée par l’organisme et n’est pas stockée, la vitamine B5 doit donc impérativement être apportée quotidiennement par l’alimentation.
Focus sur cette vitamine pleine de promesse !

Origine

Cette vitamine a été initialement découverte en 1933 dans la levure par le scientifique R.J Williams, qui l’isola également du foie humain quelques années plus tard. Ce n’est ensuite qu’en 1940 qu’elle a été synthétisée, à la fois par R.J Williams et par deux autres chercheurs qui faisaient les mêmes recherches. Elle a été élaborée à partir d’un acide acide pantoïque et d'un bêta alanine, reliés par une fonction amide.

Sources Alimentaires

Si la vitamine B5 est présente presque partout, on la retrouve toutefois en quantité plus importante dans certains groupes d’aliments, et en particulier dans les abats, principalement dans le foie d’agneau, de génisse ou de volaille (entre 6,7 et 7,7 mg/100 g) et dans les rognons de porc, de veau ou d’agneau (entre 2,9 à 5,6 m/100 g).

La vitamine B5 est également présente dans les viandes et les volailles, notamment dans le canard (1,5 mg/100 g) et le poulet (1 mg/100 g), ainsi que dans les poissons gras truite (2 mg/100 g) et saumon (2 mg/100 g), et dans la morue déshydratée (2 mg/100 g).

Certains fromages sont des sources intéressantes de vitamine B5, en particulier notre camembert local (1,35 mg/100g) et les fromages de chèvre secs (2,15 mg/100 g).

On la trouve également dans les oeufs (1,7 mg/100 g) et notamment dans le jaune d’oeuf cuit (4,2 mg/100g) ainsi dans les champignons de Paris (2mg/100 g).

Mais, comme bon nombre de vitamine du groupe B, la vitamine B5 est surtout contenue en grande quantité dans la levure de bière (9 mg/100 g) et dans les germes de blé (5,4 mg/100 g), qui peuvent permettre efficacement de compléter son apport journalier.
Enfin, les céréales de petit-déjeuner enrichis peuvent être aussi d’intéressantes source de vitamine B5 (0,2 à 0,6 mg).

Bienfaits et vertus

Réduire le cholestérol et les triglycérides

C’est en 1980 que la panthétine (dérivé de la vitamine B5) a été testée pour la première fois dans le traitement des dyslipidémies sanguines (cholestérol et triglycérides). Elle a fait depuis l’objet de nombreuses études qui corroborent les résultats, notamment en 2006 où une revue regroupant plusieurs études conclue que 600 à 900 mg de vitamine B5 pourrait diminuer de 25% les triglycérides sanguins. En 2014, une étude américaine remplace les statines par de la panthétine, et les résultats montrent une diminution de 11% du taux de LDL (mauvais cholestérol).

Favoriser la cicatrisation

L’acide pantothénique joue un rôle important dans le renouvellement des cellules de la peau et des muqueuses. Un dérivé, le panthénol, entre dans la composition de crèmes ou pommades, utilisées en cas de brulures superficielles ou d’irritation, pour accélérer la cicatrisation. La vitamine B5 par voie orale est également utilisée pour faciliter la cicatrisation de la peau suite au laser effectué pour effacer un tatouage.

Anti-stress

C’est d’ailleurs ce qui lui vaut son surnom de vitamine Anti-stress. La vitamine B5 participe en effet à la fabrication des neurotransmetteurs ainsi qu’au fonctionnement des glandes surrénales et à la synthèse des hormones stéroïdiennes (hormones du stress).

Vitamine b5 et cheveux

La vitamine B5 joue un rôle essentiel dans la pousse des cheveux. L’acide pantothénique est donc utilisé en comprimé ou en injection pour traiter les chutes de cheveux importantes.

Posologie

Les apports nutritionnels conseillés en vitamine B5 dont de 5 mg par jour pour un adulte. En traitement de la chute de cheveux, on préconise 100 mg par jour en comprimé ou 250 mg par jour en injection. Pour abaisser le cholestérol ou les triglycérides sanguins, la posologie habituelle de de 600 à 900 mg de panthétine par jour.

Effets secondaires et contre-indications

La toxicité de la vitamine B5 est quasiment nulle, il n’y a donc aucune contre-indication à sa prise par voie orale. A des doses très élevées, elle pourrait au maximum provoquer des troubles digestifs (diarrhées). Par voie externe (injection ou crème), le panthénol peut provoquer des allergies cutanées. La prise d’un traitement antibiotique concomitante à la cure de vitamine B5 peut en inhiber les effets thérapeutiques.

Allons plus loin … les nouvelles découvertes scientifiques

Une récente étude Coréenne, publiée dans la revue Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Diseases, a démontré qu’un apport alimentaire régulier en vitamine B5 était proportionnel à la diminution de la protéine C réactive (CRP), qui est un marqueur de l’inflammation. En raccourci, la prise de vitamine B5 est bien corrélée à une réduction de l’inflammation chronique. Et cette découverte est de taille, puisque l’inflammation chronique favorise les maladies cardiovasculaires, les cancers ou encore la maladie d’Alzheimer! Affaire à suivre …

Résultats 1 - 1 sur 1.
Résultats 1 - 1 sur 1.

Vitamine B5 (Pantothénate de calcium) 

Vitamine B5 – Bienfaits, Carence, Origine, Posologie

La vitamine B5 est aussi appelée vitamine panthoténique, du Grec « panthoten » qui signifie « partout », car on la retrouve dans presque tous les aliments en quantité plus ou moins importante.
C’est une vitamine hydrosoluble, qui, comme toutes les vitamines du groupe B, est impliquée dans le métabolisme des nutriments : glucides (sucres), lipides (graisses) et protéines.
Elle n’est quasiment pas synthétisée par l’organisme et n’est pas stockée, la vitamine B5 doit donc impérativement être apportée quotidiennement par l’alimentation.
Focus sur cette vitamine pleine de promesse !

Origine

Cette vitamine a été initialement découverte en 1933 dans la levure par le scientifique R.J Williams, qui l’isola également du foie humain quelques années plus tard. Ce n’est ensuite qu’en 1940 qu’elle a été synthétisée, à la fois par R.J Williams et par deux autres chercheurs qui faisaient les mêmes recherches. Elle a été élaborée à partir d’un acide acide pantoïque et d'un bêta alanine, reliés par une fonction amide.

Sources Alimentaires

Si la vitamine B5 est présente presque partout, on la retrouve toutefois en quantité plus importante dans certains groupes d’aliments, et en particulier dans les abats, principalement dans le foie d’agneau, de génisse ou de volaille (entre 6,7 et 7,7 mg/100 g) et dans les rognons de porc, de veau ou d’agneau (entre 2,9 à 5,6 m/100 g).

La vitamine B5 est également présente dans les viandes et les volailles, notamment dans le canard (1,5 mg/100 g) et le poulet (1 mg/100 g), ainsi que dans les poissons gras truite (2 mg/100 g) et saumon (2 mg/100 g), et dans la morue déshydratée (2 mg/100 g).

Certains fromages sont des sources intéressantes de vitamine B5, en particulier notre camembert local (1,35 mg/100g) et les fromages de chèvre secs (2,15 mg/100 g).

On la trouve également dans les oeufs (1,7 mg/100 g) et notamment dans le jaune d’oeuf cuit (4,2 mg/100g) ainsi dans les champignons de Paris (2mg/100 g).

Mais, comme bon nombre de vitamine du groupe B, la vitamine B5 est surtout contenue en grande quantité dans la levure de bière (9 mg/100 g) et dans les germes de blé (5,4 mg/100 g), qui peuvent permettre efficacement de compléter son apport journalier.
Enfin, les céréales de petit-déjeuner enrichis peuvent être aussi d’intéressantes source de vitamine B5 (0,2 à 0,6 mg).

Bienfaits et vertus

Réduire le cholestérol et les triglycérides

C’est en 1980 que la panthétine (dérivé de la vitamine B5) a été testée pour la première fois dans le traitement des dyslipidémies sanguines (cholestérol et triglycérides). Elle a fait depuis l’objet de nombreuses études qui corroborent les résultats, notamment en 2006 où une revue regroupant plusieurs études conclue que 600 à 900 mg de vitamine B5 pourrait diminuer de 25% les triglycérides sanguins. En 2014, une étude américaine remplace les statines par de la panthétine, et les résultats montrent une diminution de 11% du taux de LDL (mauvais cholestérol).

Favoriser la cicatrisation

L’acide pantothénique joue un rôle important dans le renouvellement des cellules de la peau et des muqueuses. Un dérivé, le panthénol, entre dans la composition de crèmes ou pommades, utilisées en cas de brulures superficielles ou d’irritation, pour accélérer la cicatrisation. La vitamine B5 par voie orale est également utilisée pour faciliter la cicatrisation de la peau suite au laser effectué pour effacer un tatouage.

Anti-stress

C’est d’ailleurs ce qui lui vaut son surnom de vitamine Anti-stress. La vitamine B5 participe en effet à la fabrication des neurotransmetteurs ainsi qu’au fonctionnement des glandes surrénales et à la synthèse des hormones stéroïdiennes (hormones du stress).

Vitamine b5 et cheveux

La vitamine B5 joue un rôle essentiel dans la pousse des cheveux. L’acide pantothénique est donc utilisé en comprimé ou en injection pour traiter les chutes de cheveux importantes.

Posologie

Les apports nutritionnels conseillés en vitamine B5 dont de 5 mg par jour pour un adulte. En traitement de la chute de cheveux, on préconise 100 mg par jour en comprimé ou 250 mg par jour en injection. Pour abaisser le cholestérol ou les triglycérides sanguins, la posologie habituelle de de 600 à 900 mg de panthétine par jour.

Effets secondaires et contre-indications

La toxicité de la vitamine B5 est quasiment nulle, il n’y a donc aucune contre-indication à sa prise par voie orale. A des doses très élevées, elle pourrait au maximum provoquer des troubles digestifs (diarrhées). Par voie externe (injection ou crème), le panthénol peut provoquer des allergies cutanées. La prise d’un traitement antibiotique concomitante à la cure de vitamine B5 peut en inhiber les effets thérapeutiques.

Allons plus loin … les nouvelles découvertes scientifiques

Une récente étude Coréenne, publiée dans la revue Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Diseases, a démontré qu’un apport alimentaire régulier en vitamine B5 était proportionnel à la diminution de la protéine C réactive (CRP), qui est un marqueur de l’inflammation. En raccourci, la prise de vitamine B5 est bien corrélée à une réduction de l’inflammation chronique. Et cette découverte est de taille, puisque l’inflammation chronique favorise les maladies cardiovasculaires, les cancers ou encore la maladie d’Alzheimer! Affaire à suivre …