01 88 40 09 80 du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h

Aubépine

Cet arbuste épineux à fleurs blanches ou roses est utilisé par l’homme depuis la nuit des temps pour ses vertus thérapeutiques. Cap sur l’aubépine, ingrédient clé de nombreux traitements phytothérapeutiques !

Origine

Cet arbre buissonnant et – comme son nom l’indique – épineux, appartient à la famille des Rosaceae. Il s’épanouie dans la plupart des régions françaises et plus généralement dans toutes les régions tempérées de l’hémisphère Nord. Ses petits fruits rouges qui apparaissent à l’automne sont comestibles.
Son nom latin Crataegus monogyna vient du grec Kratos qui signifie force, pour la dureté de son bois largement utilisé dans la fabrication d’outils. Le terme aubépine vient quant à lui du latin alba spina qui signifie « épine blanche ». L’aubépine serait utilisée depuis la préhistoire par les hommes du paléolithique qui utilisaient ses fruits comme denrées alimentaires. Puis, six siècles avant notre ère, la médecine traditionnelle chinoise l’utilise pour traiter les troubles cardiovasculaires. A l’Antiquité, l’aubépine a acquis des valeurs symboliques : on l’utilise pour éloigner le mauvais œil et préserver la chasteté. Plus tard, les médecins grecs s’en servent pour soulager les troubles rénaux et vésicaux.
Ce n’est que bien plus tard, vers la fin du XIXè siècle, que les vertus thérapeutiques de l’aubépine ont été mis en évidence, grâce aux progrès de la science. Des chercheurs ont réussi à identifier et isoler les composés actifs et de montrer leurs effets, notamment sur le cœur (cardiotonique) et sur l’anxiété (sédative).
Aujourd’hui, l’aubépine entre dans la composition de près de deux cents préparations médicinales en Europe. Elle fait partie de la pharmacopée officielle de la Chine, de la Grande Bretagne, de l’Allemagne et de la France.

Principes Actifs

Ce sont les fleurs, les rameaux et les fruits qui sont utilisées en phytothérapie.
Les fleurs d’aubépine contiennent 1 à 2% de flavonoïdes, connues pour leurs propriétés antioxydantes. Parmi ces flavonoïdes, on trouve des rhamnosides, des hyperosides, de la rutine et de la vitexine. Ce sont eux qui confèreraient à l’aubépine ses propriétés cardioprotectrices, en renforçant les contractions du muscle cardiaque et en régularisant son rythme.
Outre ces antioxydants, l’aubépine contient également 2 à 3 % de proanthocyanidols, aux effets tranquillisants et sédatifs.

Bienfaits et vertus

Insuffisance cardiaque chronique

Une revue regroupant les résultats de 14 essais cliniques menés sur l’aubépine en traitement de l’insuffisance cardiaque a été publiée en 20081. Pour être inclues, les études devaient être randomisées, en double aveugle et contrôlées par placebo.
La revue a observé que « La tolérance à l'effort a été significativement augmentée par l'extrait d'aubépine » et est arrivée à la conclusion « qu'il existe un avantage significatif dans le contrôle des symptômes et les résultats physiologiques de l'extrait d'aubépine comme traitement d'appoint pour l'insuffisance cardiaque chronique. »
Toutes les autorités sanitaires de santé, de l’OMS, à l’EMA (Agence Européenne du médicament) en passant par la Commission E et l’ESCOP considèrent comme traditionnellement établi l’usage de l’aubépine pour soulager les insuffisances cardiaques légères.

Maladies cardiovasculaires

L’aubépine a révélé des bienfaits au niveau du système cardiovasculaire, notamment grâce à son action sur le myocarde. Par ailleurs, l’action synergique de ses différents composants augmenterait la circulation dans les coronaires.
Une étude menée en 20002 sur 190 patients présentant des troubles cardiovasculaires fonctionnels a donné des résultats très positifs : 71,6% des sujets traités étaient satisfaits de leur traitement.

Anxiété

L’EMA (Agence Européenne du médicament) reconnaît comme traditionnellement établi l’utilisation des extraits d’aubépine « pour soulager les symptômes légers du stress et pour favoriser le sommeil » chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans.
L’aubépine rentre d’ailleurs dans la composition de deux produits prescrits pour traiter l’anxiété : l’Euphytose et le Sympathyl, qui ont tous les deux fait l’objet d’études34 confirmant leur efficacité supérieure à celle d’un placebo pour réduire les symptômes du stress et de l’anxiété.

Troubles du sommeil

L’aubépine est également efficace pour améliorer les troubles légers du sommeil, généralement causés par l’anxiété et le stress. Ce sont notamment ses vertus régulatrices des tensions artérielles élevées, qui en font un remède naturel aux insomnies : en diminuant le flux sanguin, elle favorise la relaxation et le sommeil.

Posologie

En infusion : c’est ainsi qu’elle est le plus souvent utilisée pour lutter contre l’anxiété et favoriser le sommeil. On recommande alors 10 à 20 g de fleurs par litre d’eau bouillante à raison de deux à trois tasses par jour.
Pour les insuffisances cardiaques légères : il existe des gélules de nébulisât, des extraits secs ou des teintures mères. Les posologies sont à adapter en fonction du produit : suivre les indications du pharmacien.
L’aubépine doit être prise en cure de 21 jours maximum. Si les symptômes persistent, il est souhaitable de faire une semaine de pause entre deux cures.

Effets secondaires et contre-indications

Il n’existe pas de précaution d’emploi particulière à l’aubépine, si ce n’est de respecter les posologies indiquées et la durée de cure. En l’absence de données sur son innocuité pour le bébé, elle doit être évitée par les femmes enceintes ou allaitantes et chez le jeune enfant. Les personnes atteintes de troubles cardiaques, même légers, devront consulter leur médecin avant d’entreprendre une cure d’aubépine.

Références

1. Pittler MH, Guo R, Ernst E. Hawthorn extract for treating chronic heart failure. Cochrane Database Syst Rev. 2008;(1):CD005312. Published 2008 Jan 23. doi:10.1002/14651858.CD005312.pub2
2. Schmidt U, Albrecht M, Schmidt S. Effekte einer pflanzlichen Crataegus-Campher-Kombination auf die Symptomatik funktioneller Herz-Kreislauf-Störungen [Effects of an herbal crataegus-camphor combination on the symptoms of cardiovascular diseases]. Arzneimittelforschung. 2000;50(7):613-619. doi:10.1055/s-0031-1300259
3. Hanus M, Lafon J, Mathieu M. Double-blind, randomised, placebo-controlled study to evaluate the efficacy and safety of a fixed combination containing two plant extracts (Crataegus oxyacantha and Eschscholtzia californica) and magnesium in mild-to-moderate anxiety disorders. Curr Med Res Opin. 2004;20(1):63-71. doi:10.1185/030079903125002603
4. Bourin M, Bougerol T, Guitton B, Broutin E. A combination of plant extracts in the treatment of outpatients with adjustment disorder with anxious mood: controlled study versus placebo. Fundam Clin Pharmacol. 1997;11(2):127-132. doi:10.1111/j.1472-8206.1997.tb00179.x

Lise Lafaurie - Diététicienne et nutritionniste

Lise Lafaurie

Diététicienne et nutritionniste, bonne vivante et décomplexante j'ai pour vocation de dépoussiérer la vision austère et vieillotte de la diététique traditionnelle. Auteur du blog Les Frites Vertes, la devise qui m'est chère "si c'est bon pour mes papilles, c'est bon pour mon corps".

  • Sommaire