01 88 40 09 80 du lundi au vendredi de 9h à 18h

Bromelaine

Tout est bon dans l’ananas, de sa chair orange à la saveur exotique à sa tige et ses racines, desquelles on extrait une enzyme aux multiples propriétés santé : la bromelaine. Focus sur un principe actif qui fait parler de lui …

Origine

La bromelaïne, ou bromeline, est un complexe enzymatique que l’on trouve dans la tige et les racine de l’ananas et en moindre quantité dans la chair de l’ananas frais. Elle tire son nom de broméliacée, famille de plante à laquelle appartient l’ananas.
L’histoire de la bromeline débute au XVI è siècle, avec l’introduction en Asie Pacifique des pans d’Ananas, qui y deviennent rapidement la première culture commerciale.
L’enzyme n’était pas encore identifiée, mais l’ananas était déjà utilisé par les populations autochtones pour ses propriétés cicatrisantes, anti-inflammatoire et digestives. Les peuples d’Amérique Centrale soulageaient par exemple les brûlures d’estomac en buvant son jus frais et calmaient l’inflammation de blessures en y appliquant des compresses de chair fraîche, quand certaines tribus vénézuéliennes s’en servaient de décongestionnant.
Puis, c’est à la fin du XIXè siècle que la bromeline est identifiée chimiquement, mais elle ne sera utilisée en médecine occidentale qu’à partir de la fin des années 50. C’est précisément en 1957, que Ralph Heinicke, docteur en biochimie au Pineapple Research Institute d’Hawaï, découvre à quel point les tiges d’Ananas, jusque-là considérées comme des déchets alimentaires, sont riches en bromeline, ce qui suscite immédiatement l’intérêt des européens.
Depuis une trentaine d’années, la bromeline est beaucoup utilisée dans l’industrie agro-alimentaire pour attendrir la viande et en médecine pour accélérer la cicatrisation post-opératoire ou soigner la phlébite et la sinusite.
En médecine traditionnelle au Japon et à Hawaï, le latex des tiges d’ananas sert à faciliter la digestion et à soigner certains cancers.

Principes Actifs

La principale source de bromeline est l’ananas frais, et en particulier sa tige et ses racines, même si sa chair fraîche en contient également. L’ananas en boîte n’en contient en revanche plus, l’enzyme étant sensible à la chaleur et donc à la stérilisation haute température.
La broméline comprend un complexe de 8 enzymes protéolytiques dont la principale est la glycoprotéine, ainsi que plusieurs autres composants non spécifiques (glucosidase, péroxydase, cellulase …) et des substances insolubles (minéraux, pigments colorés, acides organiques et solvants organiques).

Bienfaits et vertus

Les propriétés et bienfaits de la bromelaine

Cicatrisation des plaies

La bromeline a une action anti-inflammatoire reconnue. Plusieurs études ont confirmé qu’une supplémentation de bromelaine permet de réduire l’inflammation causée par des chirurgies, des contusions ou des hématomes. Cette étude de 20031 démontre ainsi que « La broméline réduit l’œdème, les ecchymoses, la douleur, et temps de guérison après un traumatisme et une intervention chirurgicale. ».
Plus récemment, les résultats de cette étude iranienne de 20182 ont montré que « la broméline orale (500 mg / jour) peut-être efficace pour réduire la douleur au site donneur après la FGG et peut également améliorer la cicatrisation de la plaie. »
Enfin, la bromélaine s’avère aussi efficace sur la douleur périnéale et la cicatrisation des plaies après épisiotomie, comme le montre cette étude de 20163.
La commission E a d’ailleurs approuvé l’usage de la bromelaïne pour traiter l’œdème post-opératoire et post-traumatique.

Santé cardio-vasculaire

La bromelaine aurait également une activité antiagrégant plaquettaire, utile pour prévenir les thromboses et obstructions des vaisseaux par des caillots sanguins. Elle aurait par ailleurs une action fibrinolytique, lui permettant d’agir sur la dissolution de ces caillots sanguins. D’après cette étude américaine menée en 20084 sur des rats, la bromeline « déclenche une voie de survie […] dans le cœur, révélant un nouveau mécanisme d'action cardioprotecteur et une cible thérapeutique potentielle contre les lésions ».

Digestion

La bromelaine est un complexe d’enzyme protéolytique, qui, par définition, facilite la digestion des protéines consommées en les scindant en acides aminés.
Elle permet ainsi de limiter les inconforts digestifs liés à des repas riches : ballonnements, flatulences et brûlures d’estomac.

Cancers

Les chercheurs se concentrent depuis quelques années sur l’action anti-cancéreuses de la bromeline. Plusieurs études ont révélé des résultats encourageants dans ce domaine.
Une étude allemande menée in vivo5 dans un modèle murin (sur rongeur) conclue que « Le traitement à la broméline après l'inoculation des cellules tumorales a considérablement réduit la croissance tumorale locale et les métastases pulmonaires expérimentales, à un degré moindre ».
Une autre étude récente menée à Taïwan en 20196 a exploré le rôle de la bromélaine dans le cancer colorectal tout en donnant un aperçu de ses mécanismes d'action. Elle confirme que « ce composé peut offrir une alternative peu coûteuse aux thérapies actuelles ».

Arthrose et troubles rhumatismaux

Les propriétés analgésiques et anti-inflammatoire reconnues de la bromelaine la rendent efficace pour réduire les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde. Une étude de 20027 a notamment « examiné les effets de la bromélaïne sur une douleur légère et aiguë du genou d’une durée inférieure à 3 mois chez des adultes par ailleurs en bonne santé » et arrive à la conclusion qu’elle « peut être efficace pour atténuer les symptômes physiques et améliorer le bien-être général chez des adultes en bonne santé, souffrant d'une douleur au genou légère et liée à la dose ».
Un essai mené en Inde en 20178 a cherché à évaluer l'efficacité de la broméline associée à de la trypsine comparé au diclofénac sodique (traitement anti-inflammatoire non stéroïdien) par voie orale dans le traitement de certains types d’arthrose. « L'essai a montré une amélioration significative dans la réduction de la douleur chez les patients traités avec des enzymes orales et une association de diclofénac sodique. »

Posologie

La bromélaine peut s’utiliser par voie interne ou par voie externe en fonction de son usage.
Par voie interne, on préconise entre 125 et 500 mg trois fois par jour pour traiter les œdèmes post opératoires ou post traumatiques, pour soulager les troubles digestifs ou les douleurs rhumatismales et arthritiques.
La bromelaine se prend de préférence entre les repas, exception faite du traitement des troubles digestifs, pour lesquels elle est plus efficace au sein des repas.

Effets secondaires et contre-indications

Quelques effets secondaires ont été observés avec des doses importantes de broméline. Il s’agit principalement de troubles digestifs de type nausées, vomissements, diarrhées, maux de ventre et règles abondantes.

La bromeline est contre-indiquée pour les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants de moins de 6 ans et les personnes allergiques à l’ananas mais aussi au pollen d’olivier et au venin d’abeille (risque d’allergie croisées).

Il existe des risques d’interactions avec les traitements anticoagulants ou certains antibiotiques : il est vivement conseillé de demander conseil à son médecin traitant avant d’entreprendre une supplémentation.

Références

1. MacKay D, Miller AL. Nutritional support for wound healing. Altern Med Rev. 2003 Nov;8(4):359-77.
2. Soheilifar S, Bidgoli M, Hooshyarfard A, Shahbazi A, Vahdatinia F, Khoshkhooie F. Effect of Oral Bromelain on Wound Healing, Pain, and Bleeding at Donor Site Following Free Gingival Grafting: A Clinical Trial. J Dent (Tehran). 2018;15(5):309-316.
3. Golezar S. Ananas comosus Effect on Perineal Pain and Wound Healing After Episiotomy: A Randomized Double-Blind Placebo-Controlled Clinical Trial. Iran Red Crescent Med. 2016; 18: e21019.
4. Golezar S. Ananas comosus Effect on Perineal Pain and Wound Healing After Episiotomy: A Randomized Double-Blind Placebo-Controlled Clinical Trial. Iran Red Crescent Med. 2016; 18: e21019.
5. Josef Beuth, Jan Matthias Braun. Modulation of Murine Tumor Growth and Colonization by Bromelaine, an Extract of the Pineapple Plant (Ananas Comosum L.). In Vivo March-April 2005 vol. 19 no. 2 483-485
6. Tung-Cheng Chang, Po-Li Wei, Precious Takondwa Makondi, Wei-Ting Chen, Chien-Yu Huang, and Yu-Jia Chang, “Bromelain inhibits the ability of colorectal cancer cells to proliferate via activation of ROS production and autophagy,” Plos One, vol. 14, no. 1, pp. e0210274, 2019.
7. Walker AF, Bundy R, Hicks SM, Middleton RW. Bromelain reduces mild acute knee pain and improves well-being in a dose-dependent fashion in an open study of otherwise healthy adults. Phytomedicine 2002;9:681–6
8. Jayachandran S, Khobre P (2017) Efficacy of bromelain along with trypsin, rutoside trihydrate enzymes and diclofenac sodium combination therapy for the treatment of TMJ osteoarthritis-a randomised clinical trial.

Lise Lafaurie - Diététicienne et nutritionniste

Lise Lafaurie

Diététicienne et nutritionniste, bonne vivante et décomplexante j'ai pour vocation de dépoussiérer la vision austère et vieillotte de la diététique traditionnelle. Auteur du blog Les Frites Vertes, la devise qui m'est chère "si c'est bon pour mes papilles, c'est bon pour mon corps".