Sélénium

L'origine du Sélénium

Le sélénium est un oligo-élément nécessaire à l'organisme. Il est indispensable au système immunitaire et à la glande thyroïde.

Il contribue à lutter contre l'anxiété, soulage la dépression et la fatigue.

Associé à la vitamine E, il produit une action antioxydante qui protège les membranes cellulaires contre les radicaux libres. 
Il serait donc utile pour lutter contre les troubles cardio-vasculaires et contre certains cancers tels le cancer de la prostate, le cancer colorectal et le cancer du poumon.

Systématiquement présent dans les sols, on le retrouve dans tous les végétaux. 
Néanmoins il existe des zones du globe pauvres en sélénium telles la Finlande, la Nouvelle-Zélande et certaines régions de Chine.
D'une manière générale, les sols européens n'en sont pas très riches.

On le trouve dans les noix du Brésil, les graines de tournesol, les abats de poulet, les champignons shiitakes séchés et l'avoine à condition que ceux-ci aient été cultivés ou élevés sur des terres en contenant une forte teneur.
L'espadon, les palourdes, les huîtres et tous les poissons et fruits de mer en général sont également de bonnes sources de ce minéral.

Les propriétés du Sélénium

Il est conseillé d'en consommer 60 à 70 mg par jour pour un adulte normal.
Une alimentation issue de sols pauvres en sélénium peut provoquer une carence de cet oligo-élément.
Les personnes atteintes de pathologies intestinales comme la maladie de Crohn risquent également de ne pas le fixer et d'en présenter une carence.

Le déficit en sélénium serait à l'origine de maladies cardiovasculaires et inflammatoires, d'asthme ou d'une baisse du système immunitaire.
Chez les personnes âgées, la carence pourrait être source d'anémie.

A l'inverse, un excès en sélénium (sélénose) entraine une grande fatigue, de l'irritabilité, des cheveux et des ongles cassants, des nausées et des réactions inflammatoires de la peau.

On déconseille l'apport supplémentaire de sélénium chez les personnes présentant un goitre.