Prêle (Equisetum arvense)  

Prêle (Equisetum arvense) - Complément alimentaire - Ingrédient

L'origine de la Prêle (Equisetum arvense)

La Prêle des champs fait partie de la famille des Equisetaceae et se retrouve dans les milieux tempérés humides de l’hémisphère nord.

Composée de tiges fertiles non ramifiées munies de branches latérales en forme de collerettes, cette plante est récoltée au printemps puis séchée au soleil ou au four.

Les propriétés de la Prêle (Equisetum arvense)

La Prêle des champs est  riche en matières minérales (potassium, calcium, et jusqu’à 8% de silice), ce qui lui donne un effet reminéralisant et diurétique. Elle est traditionnellement utilisée pour faciliter les fonctions d’élimination urinaire et digestive.

Son pouvoir diurétique en fait l’allié idéal des régimes amaigrissants, des oedèmes post-traumatiques, des infections urinaires (cystites) ou encore des calculs rénaux.

 Sous forme liquide, on l’utilise pour ses pouvoirs antifongique et antimicrobien, contre les infections intestinales et les candidoses.

Les pétrosines et les flavonoïdes qu’elle contient lui confèrent des qualités antioxydantes.

Une étude in vitro a montré son efficacité sur le foie en cas d’absorption d’un produit chimique.

Elle augmente le nombre de globules blancs et améliore la résistance du tissu conjonctif. C’est pourquoi on l’utilise fréquemment pour renforcer les tendons, les cartilages et les os en cas de rhumatismes, fracture osseuse ou ostéoporose.

Elle est également hémostatique et lutte contre la spasmophilie.

 Attention à ne pas la confondre avec sa cousine, la Prêle des marais, qui contient des alcaloïdes toxiques.

Cette dernière se développe dans l’eau, comme son nom l’indique.

Résultats 1 - 1 sur 1.
Résultats 1 - 1 sur 1.