Gingembre 

Gingembre - Complément alimentaire - Ingrédient

L'origine du Gingembre

Dès l’antiquité le gingembre a été consommé aux quatre coins du monde en cuisine ou en médecine pour soulager différents maux tels que les rhumatismes, les nausées, le rhume et les maux de tête. Le gingembre peut être utilisé sous différentes formes : en poudre, en infusions, frais, séché, vinaigré, confit ou en sirop. La partie utilisée en cuisine comme en médecine est le rhizome de la plante (la racine).

Les propriétés du Gingembre

Le gingembre est principalement pour ses vertus médicinales :

  • Anti-oxydantes : riche de très nombreux composés anti-oxydants (40), autant cru que cuit qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres ( impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement).

  • Antiémétiques : en support de son utilisation traditionnelle contre les nausées et les vomissements, de nombreuses études viennent confirmés ces vertus antiémétiques lors de la grossesse, dans les transports ou en post-chirurgie.

  • Digestif : comme beaucoup d’épice le gingembre facilite la sécrétion d’enzymes digestives et de bile facilitant la digestion.

  • Anti-inflammatoires : utilisation traditionnelle du gingembre pour combattre les douleurs d’origine inflammatoires. Il contient de nombreux composés anti-inflammatoires dont l’étendue des actions est encore à l’étude (en particulier dans l’arthrite).

  • Diabète : des études prometteuses sont en cours sur l’intérêt du gingembre pour combattre le diabète, il diminuerait les valeurs de glycémie à jeun et d’hémoglobline glycquée en plus d’améliorer la résistance à l’insuline.

Résultats 1 - 1 sur 1.
Résultats 1 - 1 sur 1.

Gingembre 

Gingembre - Complément alimentaire - Ingrédient

L'origine du Gingembre

Dès l’antiquité le gingembre a été consommé aux quatre coins du monde en cuisine ou en médecine pour soulager différents maux tels que les rhumatismes, les nausées, le rhume et les maux de tête. Le gingembre peut être utilisé sous différentes formes : en poudre, en infusions, frais, séché, vinaigré, confit ou en sirop. La partie utilisée en cuisine comme en médecine est le rhizome de la plante (la racine).

Les propriétés du Gingembre

Le gingembre est principalement pour ses vertus médicinales :

  • Anti-oxydantes : riche de très nombreux composés anti-oxydants (40), autant cru que cuit qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres ( impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement).

  • Antiémétiques : en support de son utilisation traditionnelle contre les nausées et les vomissements, de nombreuses études viennent confirmés ces vertus antiémétiques lors de la grossesse, dans les transports ou en post-chirurgie.

  • Digestif : comme beaucoup d’épice le gingembre facilite la sécrétion d’enzymes digestives et de bile facilitant la digestion.

  • Anti-inflammatoires : utilisation traditionnelle du gingembre pour combattre les douleurs d’origine inflammatoires. Il contient de nombreux composés anti-inflammatoires dont l’étendue des actions est encore à l’étude (en particulier dans l’arthrite).

  • Diabète : des études prometteuses sont en cours sur l’intérêt du gingembre pour combattre le diabète, il diminuerait les valeurs de glycémie à jeun et d’hémoglobline glycquée en plus d’améliorer la résistance à l’insuline.