Vitamine B1

Vitamine B1 - Complément alimentaire - Ingrédient

L’origine de la  Vitamine B1

La vitamine B1 (aussi appellée thiamine) est hydrosoluble, elle ne peut pas être stockée dans le corps et doit donc être apportée chaque jour par l'alimentation.

La vitamine B1 est la vitamine de l'énergie. Elle joue un rôle clef dans la fourniture d'énergie aux organes. Cette vitamine est indispensable pour l´assimilation des sucres par l´organisme et dans le fonctionnement du système nerveux central, en particulier pour la transmission de l´influx nerveux.

Les Propriétés de la vitamine B1

La vitamine B1 est connue comme la vitamine de l’énergie. Ses propriétés, rôles et actions sont :

- La vitamine B1 est nécessaire au métabolisme des glucides et des protéines, et intervient dans la synthèse des lipides.

- Elle a également un rôle important dans l’assimilation et l’utilisation des sucres, des graisses et des protéines.

- Elle sert de catalyseur biologique des réactions fournissant de l’énergie à l’organisme. Pour cette raison, on l’utilise dans les cas d’asthénie et de forte lassitude (notamment en gériatrie). 

- La vitamine B1 favorise le bon fonctionnement du système nerveux en intervenant dans la transmission de l’influx nerveux. C’est donc un excellent stimulant des fonctions cérébrales, d’où sa très bonne action dans l’attention et la mémoire. Elle permet aussi de lutter contre les problèmes d’irritabilité.

- Elle est dite apéritive, c’est-à-dire qu’elle stimule l’appétit. Elle est donc souvent prescrite lors de fortes pertes de poids et dans les cas d’anorexie.

- Elle améliore l’absorption de l’oxygène par les cellules.

- Elle est nécessaire à l’oxydation de l’alcool : le corps humain ayant beaucoup de mal à l’éliminer. C’est donc une fonction très importante. On la rencontre donc souvent dans le traitement des troubles neuropsychiatriques de l’alcoolisme.

- Elle régule la tension artérielle.

- Elle favorise un bon fonctionnement musculaire, et est douée d’une action antalgique (surtout à forte dose), d’où son utilisation dans les algies en rhumatologie, pouvant aller jusqu’aux névrites gravidiques.

- Elle est indiquée également dans les cas de myélites (inflammation de la moëlle épinière) et dans les séquelles de poliomyélites.