Maté

Si tout le monde connait le café et le thé, ce n’est pas forcément le cas du maté. Pourtant, cette plante sert à la fabrication de la 3ème boisson caféinée la plus consommée dans le monde ! On vous dit tout sur la boisson nationale argentine …

Origine

Son nom vient du mot « mati » qui signifie calebasse en Quechua, en référence à la gourde dans laquelle la boisson est servie traditionnellement en Amérique du Sud. Cette boisson est préparée en infusant des feuilles de yerba maté, plante amazonienne proche du houx. Le maté (ou yerba maté) est consommé depuis des millénaires par les peuples indigènes du Brésil et du Paraguay appelés les Guaranis. Ils l'utilisent alors pour chasser la fatigue et favoriser la « bonne humeur ».
Ce sont ensuite les jésuites qui organisaient la culture du maté durant deux siècles, sur les terres d’Amérique du Sud, pour laquelle ils employaient le peuple guarani. Ils contribuent à étendre sa culture dans les pays voisins (Bolivie, Chili, Uruguay et Argentine) et finissent par provoquer le courroux des gouvernements locaux qui les chassent et reprennent la gestion de la culture du maté.
La boisson ne passera les frontières de l’Europe qu’au XVIe siècle, ramenée par les explorateurs espagnols.
Le yerba maté est également cultivé et utilisé en Inde, où il fait partie de la pharmacopée Ayurvédique, contre la fatigue, la dépression et les douleurs rhumatismales.
En Amérique du Sud, le maté est traditionnellement servi dans la calebasse, avec une paille métallique qui filtre la poudre de feuille séchée.

Principes actifs

Les feuilles de maté contiennent 1% de caféine, ce qui le situe entre le café et le thé lorsqu’il est consommé sous forme d’infusion. Cette teneur peut être bien plus importante dès lors qu’il est consommé sous forme de compléments alimentaires.
Outre la caféine, le maté contient des vitamines (B3, B2 et A), des minéraux (magnésium, potassium, zinc et fer) ainsi que des polyphénols antioxydants.

Conseils d’utilisation

L’utilisation du maté dépend de son mode de consommation.
En infusion, ne pas dépasser 4 à 5 g de feuilles séchées par jour, infusées dans 1 litre d’eau à boire dans la journée.

Sous forme de gélules, respecter les recommandations indiquées sur la boîte. Généralement, la gélule contient 500 mg de maté, à savoir la quantité de caféine contenue dans une tasse. Il est donc conseillé de ne pas dépasser 5 gélules par jour.

Effets secondaires et contre-indications

En raison de ses propriétés stimulantes, le maté doit être consommé avec modération.
En quantité trop importante, il peut générer des troubles du sommeil, des troubles du rythme cardiaque et des troubles digestifs.

Le maté ne doit jamais être combiné à l’éphédra.
L’éphédra exacerbe l’effet stimulant de la caféine et la rend potentiellement dangereuse.
Attention d’une manière générale à ne pas combiner les différentes sources de caféine.

Par ailleurs, la caféine contenue dans le maté est susceptible de diminuer les effets des sédatifs et des calmants et d’augmenter les effets de certains analgésiques.

Maté - Nos produits en contenant

Lise Lafaurie - Diététicienne et nutritionniste

Lise Lafaurie

Diététicienne et nutritionniste, bonne vivante et décomplexante j'ai pour vocation de dépoussiérer la vision austère et vieillotte de la diététique traditionnelle. Auteur du blog Les Frites Vertes, la devise qui m'est chère "si c'est bon pour mes papilles, c'est bon pour mon corps".