Orthosiphon (Orthosiphon stamineus)  

Orthosiphon (Orthosiphon stamineus) ingrédient complément alimentaire

L'origine de l'orthosiphon (Orthosiphon stamineus)

L’Orthosiphon appartient à la famille des Lamiacées.

Communément appelé Thé de Java, il tire ce nom de son origine malaisienne et de sa culture en Indonésie.

L’orthosiphon est une plante pouvant atteindre 6 mètres de hauteur, qui pousse sous les climats chauds et dans les zones tropicales.
Les longues étamines courbées de sa fleur lui ont également valu le surnom de Moustache de chat.

Les propriétés de l'orthosiphon (Orthosiphon stamineus)

Il est riche en flavonoïdes, acides phénoliques, diterpènes et triterpènes.

On utilise ses feuilles et l’extrémité de ses tiges, une fois séchées, sous forme d’infusion, d’extrait fluide, de poudre, de gélules et de comprimés.

Reconnu pour ses vertus diurétiques, il facilite l’élimination de l’eau par le système rénal et contribue à drainer les voies urinaires. 
Il est donc recommandé en cas d’infection urinaire et chez les patients sujets aux calculs rénaux.

Ses propriétés lui procureraient également une action digestive.

En Indonésie, on l’utilise en cas de rhumatismes, d’hypertension et de diabète.

Au Vietnam, on l’emploie contre la grippe, l’hépatite, la jaunisse, les calculs biliaires et les œdèmes.

Résultats 1 - 1 sur 1.
Résultats 1 - 1 sur 1.

Orthosiphon (Orthosiphon stamineus)  

Orthosiphon (Orthosiphon stamineus) ingrédient complément alimentaire

L'origine de l'orthosiphon (Orthosiphon stamineus)

L’Orthosiphon appartient à la famille des Lamiacées.

Communément appelé Thé de Java, il tire ce nom de son origine malaisienne et de sa culture en Indonésie.

L’orthosiphon est une plante pouvant atteindre 6 mètres de hauteur, qui pousse sous les climats chauds et dans les zones tropicales.
Les longues étamines courbées de sa fleur lui ont également valu le surnom de Moustache de chat.

Les propriétés de l'orthosiphon (Orthosiphon stamineus)

Il est riche en flavonoïdes, acides phénoliques, diterpènes et triterpènes.

On utilise ses feuilles et l’extrémité de ses tiges, une fois séchées, sous forme d’infusion, d’extrait fluide, de poudre, de gélules et de comprimés.

Reconnu pour ses vertus diurétiques, il facilite l’élimination de l’eau par le système rénal et contribue à drainer les voies urinaires. 
Il est donc recommandé en cas d’infection urinaire et chez les patients sujets aux calculs rénaux.

Ses propriétés lui procureraient également une action digestive.

En Indonésie, on l’utilise en cas de rhumatismes, d’hypertension et de diabète.

Au Vietnam, on l’emploie contre la grippe, l’hépatite, la jaunisse, les calculs biliaires et les œdèmes.