Changement de saison, Covid19…comment renforcer ses défenses ?

Renforcer son système immunitaire

En hiver, notre corps est affaibli. Nous sommes donc plus sujet à la fatigue et aux infections causées par des virus ou des bactéries. Sortir les cheveux mouillés et les chevilles à l’air nous rend malade si on en croit les croyances populaires et manger de l’ail nous protégerait contre le rhume. Nous allons décrypter ensemble pourquoi notre système immunitaire est plus en faible en hiver, et comment y remédier.

Qu’est-ce que le système immunitaire ?

Le système immunitaire est en charge de protéger notre organisme tout entier. C’est un système complexe dont le fonctionnement est étroitement lié à celui du système nerveux et digestif.

Le système immunitaire est, en général, capable de faire la distinction entre ce qui appartient à votre corps et ce qui tente d’y pénétrer : c’est le complexe majeur d’histocompatibilité, et c’est ce qu’on appelle l’immunité innée. Toute substance capable de déclencher une réponse du système immunitaire est appelée antigène.

C’est grâce aux cellules du système immunitaire que nous pouvons contrer ces envahisseurs. Elles fonctionnent ensemble pour les reconnaître et les éliminer grâce à la production d’anticorps. Parmi ces cellules, certaines ont la capacité de garder en souvenir l’attaquant, ce qui leur permet d’agir plus vite pour l’éliminer s’il se représente. C’est ce qu’on appelle l’immunité acquise.

Notre système immunitaire fonctionne donc de cette manière : reconnaissance de l’antigène, activation des cellules de l’immunité, régulation de la réponse immunitaire, et résolution avec le confinement et l’élimination de l’envahisseurs. Dans le cas de certaines maladies, ce fonctionnement sera altéré.

Pourquoi le froid nous rend-il malade ?

L’hiver, le froid ralentit notre cerveau et notre condition physique générale. Les cellules se déplacent moins vite, ce qui ralentit les réactions immunitaires, laissant ainsi le temps aux virus de s’installer. En hiver, nous avons également tendance à nous confiner plus facilement, que ce soit chez nous, ou dans des lieux publics, ce qui facilite le risque d’infections croisées. Enfin, le froid est un avantage non négligeable pour les virus. En effet, ils sont protégés par une coque qui est d’autant plus résistante que l’air est froid, ce qui augmente leur durée de vie dans l’air.

Les habitudes à prendre pour stimuler notre système immunitaire

De nombreuses solutions s’offrent à nous afin de d’apporter à notre système immunitaire l’aide dont il a besoin.

Sommeil et exercices pour renforcer le système immunitaire

Un sommeil réparateur

Le sommeil est une fonction vitale de l’organisme. C’est pendant notre sommeil que notre organisme reconstitue ses réserves énergétiques, qu’il synthétise certaines hormones, qu’il élimine les toxines et qu’il stimule les systèmes de défense immunitaire. Pour avoir un bon sommeil, pensez à votre hygiène de vie, maintenez des horaires de coucher et lever réguliers, limitez l’utilisation des écrans le soir et passez au minimum 30 minutes dehors par jour afin de profiter de la lumière naturelle.

Surveiller ses apports

Vous ne le savez peut-être pas, mais notre alimentation doit être adaptée aux saisons pour rester en bonne santé. Pour stimuler son système immunitaire en hiver il faut ainsi éviter les graisses saturées, et les aliments riche en sucre avec un indice glycémique très élevé (le pain blanc par exemple). Privilégiez en revanche les graisses insaturées végétales ou marines et les apports en fibres. Un corps en pleine forme saura se défendre contre les infections d’une meilleure manière !
Découvrez notre article pour améliorer votre sommeil jusqu’à 53%

Faire de l’exercice

Faire de l’exercice joue de différente manière une rôle sur notre système immunitaire.

Tout d’abord, les muscles sont une réserve nutritionnelle fondamentale pour les globules blancs. De plus, plus généralement, faire de l’exercice permet de s’oxygéner, de relâcher les tensions musculaires, de détoxifier le corps, et de stimuler le système immunitaire. Enfin, l’activité qu’elle soit physique ou manuelle, permet également de réduire le stress chronique. Le système immunitaire est en étroite corrélation avec notre système nerveux et c’est pour cela que les chocs émotionnels, quels qu’ils soient, altère énormément notre immunité.

Les solutions naturelles à portée de main

La diffusion pour assainir l'air

Les huiles essentielles

Pour être efficaces, les cellules immunitaires doivent pouvoir circuler librement dans le sang. Et pour cela, notre corps et nos organes doivent être détoxifiés. L’huile essentielle de citron (Citrus limonum) est un excellent soutien hépatique lorsqu’elle est prise en ingestion. Elle renforce également la synthèse des anticorps et fluidifie légèrement le sang. C’est donc tout naturellement qu’elle va soutenir votre système immunitaire, et réduire votre fatigue.

Les huiles essentielles appliquées sur la peau se retrouvent en quelques secondes dans la circulation sanguine. Certaines ont des pouvoirs immuno-stimulants, c’est le cas de l’huile essentielle de ravintsara (Cinnamomum camphora). Elle possède une activité anti-virale grâce à ces principes actifs qui vont agir en augmentant la force d’action des cellules immunitaires.

Enfin, nous pouvons diffuser les huiles essentielles afin d’assainir l’air que nous respirons. L’huile essentielle d’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata) est un excellent anti-infectieux. En diffusion, elle va permettre non seulement de libérer votre air des agents infectieux, mais également de vous faire profiter de ses propriétés immuno-stimulantes, décongestionnantes, antitussives et expectorantes.

Vous pouvez également faire des mélanges, pour profiter des bienfaits de plusieurs huiles.

[shortcode-products-list ids='725']

Les omégas 3

Les omégas 3 sont des acides gras essentiels que l’organisme est incapable de synthétiser seul, d’où l’importance de les apporter par l’alimentation.

Les bienfaits des omégas 3 sont reconnus pour le soutien de l’équilibre nerveux, le bon fonctionnement du cœur et l’entretien de la peau, mais ils jouent également un rôle important dans le soutien de notre immunité.

En effet, les membranes cellulaires sont composées principalement d’acides gras. Les omégas 3 jouent donc un rôle sur la composition des membranes cellulaires, la structure, la fonction et l’intégrité de ces cellules. Mais ce n’est pas tout ! Ils régulent l’expression génétique des globules blanc, réduisent la production de composés inflammatoires qui peuvent endommager le système immunitaire, et améliorent la façon dont les cellules communiquent entre elles ce qui est utile notamment en cas d’infection.

[shortcode-products-list ids='1981']

La propolis

La propolis est un enduit dont les abeilles se servent pour recouvrir toutes les surfaces intérieures de la ruche afin d’en assurer la solidité et de la protéger des agressions extérieures.

Elle est réputée pour ses propriétés antimicrobiennes, bactéricides et fongicides. Elle exerce une activité directement sur les pathogènes en fragilisant leur membrane et limitant leur adhérence. Mais elle exerce également une activité de fond, en stimulant la production de cellules immunitaires pour lutter contre l’infection.

L’extrait de pépin de pamplemousse

Les pépins de pamplemousse contiennent une substance antimicrobienne naturelle à large spectre d’action : antibactérien, antifongique, antiviral et antiparasitaire. Au niveau intestinal, sa richesse en bioflavonoïdes et vitamine C permet de détruire les bactéries nocives, sans agir sur notre microbiote. Notre flore intestinale peut s’épanouir et ainsi renforcer notre immunité.

Les probiotiques

70% des cellules immunitaires sont dans l’intestin. Ces cellules permettent non seulement de tolérer les aliments et les bactéries de la flore de l’intestin, mais également de défendre l’organisme face aux germes pathogènes.

Ainsi, les probiotiques ont la capacité de stimuler le système immunitaire et de participer à la défense anti-infectieuse en stimulant les cellules de l’immunité afin d’induire une réponse défensive plus rapidement, et plus efficacement.

La vitamine D

Les études se multiplient pour démontrer que la vitamine D ne joue pas un rôle uniquement dans la santé des os.

En effet, la consommation de vitamine D montre l’accroissement de l’activité de certaines cellules immunitaires : les macrophages, ce qui favorise la production d’agents pour lutter contre les infections. L’hiver, nous synthétisons moins de vitamine D ce qui rend notre système immunitaire moins performant et accroît le risque de tomber malade.

[shortcode-products-list ids='1965,2000,2025']

Tomber malade en hiver n’est pas un fatalité, c’est à nous d’adapter notre mode de vie et notre régime alimentaire afin de donner un coup de pouce à notre système immunitaire !

Dominique Kaiserlian, Stéphane Nancey. 2007. Cahiers de nutrition et de diététique. Probiotiques et immunité.

F. Gottrand. 2007. Archives de Pédiatrie. Acides gras polyinsaturés et immunité.

Jean-Michel Lardry, Valérie Haberkorn. 2007. Kinésithérapie, La revue. L’aromathérapie et les huiles essentielles.

Peter J. Delves, PhD, University College London, London, UK. 2019. Présentation du système immunitaire.

4.4/5 - (7 votes)

Axelle

Ingénieure en biologie, mes expériences en phytothérapie et aromathérapie m'ont permis de conjuguer des valeurs et un métier. Aujourd'hui, j'ai à coeur de partager mes connaissances afin d'apprendre à consommer de manière raisonnable des produits naturels pour sa santé et son bien-être.

2 commentaires sur “Changement de saison, Covid19…comment renforcer ses défenses ?

  • jcl@yahoo.fr'
    11 mars 2020 at 23 h 20 min
    Permalink

    Très intéressant, surtout en ces temps de coronavirus. Merci !

    Répondre
    • 12 mars 2020 at 9 h 41 min
      Permalink

      Bonjour Jean-CLaude,
      Merci pour votre retour positif. N’hésitez pas si vous avez des questions.
      Bonne journée 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *