Le collagène peut-il provoquer la chute de cheveux ?

Collagène, -40% avec le code NUT40

Collagène et chute de cheveux sont-ils liés ?

Le collagène est la protéine la plus répandue dans l’organisme. Elle est essentielle au développement de la peau et des cheveux. Ses niveaux diminuent avec l’âge et certaines personnes choisissent de compenser en prenant des compléments de collagène

collagène chute de cheveux

Comment fonctionne le collagène

Le collagène représente un tiers du stockage total des protéines de l’organisme. Il constitue le principal composant structurel de la peau, des muscles et des cheveux. L’organisme crée normalement du collagène en le décomposant à partir des protéines des repas.[1], [2], [3] Cependant, les compléments alimentaires de collagène sont de plus en plus populaires.

Le collagène présente trois fonctions essentielles :

Fonction dans la peau

Plus la quantité de collagène dans la peau est grande, plus cette dernière sera souple. En retenant l’eau, le collagène prévient ainsi la sécheresse de la peau et l’apparition de rides. Une peau bien hydratée est plus à même de résister à l’usure. Le collagène aide la peau à maintenir sa structure.[4], [5], [6]

Fonction dans les muscles

Le collagène est un composant essentiel du tissu musculaire. Il contribue également à la protection des articulations et des organes internes contre les traumatismes. Les dépôts de collagène dans le cartilage peuvent contribuer à l’augmentation de la production de collagène osseux. [7], [8], [9] 

Fonction dans les os

Le collagène peut également contribuer à prévenir ou à atténuer les symptômes de l’ostéoporose, qui concerne principalement les personnes âgées. Des expériences cliniques combinant des apports en collagène et calcium notamment, ont donné des effets encourageants.[9], [10]

Vous aurez besoin de

collagène marin

collagene marin nutrimea

Complément alimentaire à base de collagènes marins hydrolysés type I et II, riche en vitamines C, et E naturelles et bêta-carotènes
Lutte contre le vieillissement de la peau, protège les articulations.

 

De quoi sont composés les cheveux ?

Les cheveux sont composés à plus de 95% de kératine. Le rôle de la kératine est de protéger les cheveux des ultraviolets (UV) en reflétant la lumière, faire barrière aux agressions extérieures et retenir l’eau contenue dans le cheveu.

La kératine est synthétisée à partir des cellules de kératine appelées kératinocytes et elle est insoluble dans l’eau, ce qui permet aux cheveux de rester imperméables et protégés.

18 acides aminés tels que la proline, la thréonine, la leucine et l’arginine interviennent dans la synthèse du cheveu. La kératine est particulièrement riche en cystéine (ensemble d’acides aminés soufrés), qui forme des ponts disulfures entre les molécules et apporte fermeté et résistance.[11], [12]

Le collagène est également retrouvé dans les cheveux. Mais il n’est pas seul. Vous pouvez naviguer parmi les catégories de notre site afin pour trouver un complément alimentaire pour cheveux efficace.

Qu’est-ce que la sclérodermie exactement ?

A l’inverse, un excès de collagène dans l’organisme n’est pas souhaitable. La sclérodermie (ou sclérose systémique) est une maladie auto-immune dans laquelle le corps commence à endommager les tissus sains. Cela favorise la formation excessive de collagène dans la peau, ce qui peut entraîner divers problèmes liés à la peau.[13], [14]

Symptômes de la sclérodermie

La sclérodermie est relativement simple à détecter, mais elle peut être confondue avec d’autres troubles cutanés. Le symptôme le plus visible de la sclérodermie est un épaississement de la peau autour des régions osseuses et des articulations.

D’autres symptômes de la sclérodermie sont : [15] 

  • des dépôts de calcium sous la peau
  • une perte importante de cheveux
  • des vaisseaux sanguins dilatés
  • des douleurs articulaires, aiguës et chroniques
  • des spasmes musculaires dans les doigts et les orteils.

Cependant ces différents symptômes ne sont pas spécifiques à la sclérodermie. Seule une évaluation approfondie de la part d’un dermatologue pourra confirmer l’origine de ces symptômes.

Causes et facteurs de risque de la sclérodermie

Les patients atteints de sclérodermie ont un bon pronostic, surtout si la maladie est détectée tôt. Bien qu’il n’existe pas de traitement pour la sclérodermie, il est possible de soulager les symptômes et de retarder les conséquences supplémentaires.

Les patients atteints de sclérodermie peuvent bénéficier des traitements suivants :

  • Physiothérapie
  • Corticostéroïdes et immunosuppresseurs
  • Thérapie par rayons ultraviolets

Comme la gravité des symptômes varie, les médecins peuvent prescrire diverses thérapies pour atténuer les symptômes de la sclérodermie et améliorer la qualité de vie du patient. [13], [14], [15]

sclerodermie

Chute de cheveux causée par certaines maladies

En dehors de la sclérodermie, il existe une variété d’autres causes de perte de cheveux. Voici quelques-unes des raisons de la perte de cheveux.

La malnutrition

Les régimes alimentaires déséquilibrés peuvent réduire la quantité de nutriments disponibles pour la santé des cheveux. Cela affaiblit les racines des cheveux et les rend plus fragiles au cours de leur développement. Les cheveux sont directement influencés par les nutriments présents dans notre sang. La malnutrition aura donc un impact négatif sur le développement des cheveux.

La malnutrition peut également exposer l’organisme au risque de développer des maladies telles que le diabète ou l’hypertension artérielle. Ils peuvent à terme contribuer à la chute des cheveux. La perte de cheveux en est souvent un effet secondaire du traitement de ces maladies.[16] , [17] 

Génétique

La perte de cheveux peut également être d’origine génétique. Récemment plusieurs gènes sur le chromosome 20, s’ils sont présents dans le génome d’une personne, ont été identifiés comme facteurs de risque pour la perte de cheveux.

Soins capillaires inadéquats

L’utilisation d’une chaleur excessive lors du lissage des cheveux, d’un shampooing agressif ou d’une teinture fréquente peut entraîner une dégradation de la structure physique des mèches de cheveux, ce qui les rend plus susceptibles de tomber. Les personnes qui utilisent des produits de soins capillaires agressifs sont plus susceptibles de perdre leurs cheveux, surtout si leurs cheveux sont déjà fins.

Les soins capillaires inadaptés peuvent également impliquer l’utilisation d’accessoires capillaires trop serrés. Comme l’action mécanique du serrage peut endommager la base des follicules pileux, leur utilisation continue peut augmenter la probabilité de chute des cheveux.

L’âge

La perte de cheveux est plus fréquente chez les personnes âgées car la synthèse par l’organisme de substances telles que le collagène ou la kératine diminue. 

La perte de cheveux causée par le vieillissement peut être gérée, mais il n’existe pas de solution permanente. Les dermatologues préconisent l’utilisation régulière de compléments de collagène et de shampooings épaississants pour aider à prévenir les signes de la perte de cheveux liée au vieillissement.[18] 

Voir aussi :

collagène marin

Sources :

[1] Bowes, J. H., Elliott, R. G. & Moss, J. A. (1955). The composition of collagen and acid-soluble collagen of bovine skin. Biochemical Journal, 61(1), 143‑150. https://portlandpress.com/biochemj/article-abstract/61/1/143/48342/The-composition-of-collagen-and-acid-soluble?redirectedFrom=fulltext 

[2] Gelse, K. (2003). Collagens—structure, function, and biosynthesis. Advanced Drug Delivery Reviews, 55(12), 1531‑1546. https://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S0169409X03001820 

[3]  Ricard-Blum S. The collagen family. Cold Spring Harb Perspect Biol. 2011 Jan 1;3(1):a004978. PMCID: PMC3003457. 

[4] Sangsuwan, W. & Asawanonda, P. (2020). Four-weeks daily intake of oral collagen hydrolysate results in improved skin elasticity, especially in sun-exposed areas : a randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Journal of Dermatological Treatment, 32(8), 991‑996. https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/09546634.2020.1725412 

[5] Czajka, A., Kania, E. M., Genovese, L., Corbo, A., Merone, G., Luci, C. & Sibilla, S. (2018). Daily oral supplementation with collagen peptides combined with vitamins and other bioactive compounds improves skin elasticity and has a beneficial effect on joint and general wellbeing. Nutrition Research, 57, 97‑108. https://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S0271531717311508 

[6] Xie, Z., Wang, X., Yu, S., He, M., Yu, S., Xiao, H. & Song, Y. (2021). Antioxidant and functional properties of cowhide collagen peptides. Journal of Food Science, 86(5), 1802‑1818. https://ift.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/1750-3841.15666

[7] Rawson, E. S., Miles, M. P. & Larson-Meyer, D. E. (2018). Dietary Supplements for Health, Adaptation, and Recovery in Athletes. International Journal of Sport Nutrition and Exercise Metabolism, 28(2), 188‑199. https://journals.humankinetics.com/view/journals/ijsnem/28/2/article-p188.xml 

[8] Zdzieblik, D., Oesser, S., Baumstark, M. W., Gollhofer, A. & König, D. (2015). Collagen peptide supplementation in combination with resistance training improves body composition and increases muscle strength in elderly sarcopenic men : a randomised controlled trial. British Journal of Nutrition, 114(8), 1237‑1245. https://www.cambridge.org/core/product/identifier/S0007114515002810/type/journal_article

[9] Clark, K. L., Sebastianelli, W., Flechsenhar, K. R., Aukermann, D. F., Meza, F., Millard, R. L., Deitch, J. R., Sherbondy, P. S. & Albert, A. (2008). 24-Week study on the use of collagen hydrolysate as a dietary supplement in athletes with activity-related joint pain. Current Medical Research and Opinion, 24(5), 1485‑1496. https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1185/030079908X291967 

[10] Zhang, L., Wei, W., Xiao, F., Xu, J., Bao, C., Ni, L. & Li, X. (2008). A randomized, double‐blind, multicenter, controlled clinical trial of chicken type II collagen in patients with rheumatoid arthritis. Arthritis & ; Rheumatism, 59(7), 905‑910. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/art.23824 

[11] Powell BC, Rogers GE. The role of keratin proteins and their genes in the growth, structure and properties of hair. EXS. 1997;78:59-148. PMID: 8962491.

[12] Powell BC, Nesci A, Rogers GE. Regulation of keratin gene expression in hair follicle differentiation. Ann N Y Acad Sci. 1991 Dec 26;642:1-20. PMID: 1725577.

[13] Fett N. Scleroderma: nomenclature, etiology, pathogenesis, prognosis, and treatments: facts and controversies. Clin Dermatol. 2013 Jul-Aug;31(4):432-437. PMID: 23806160.

[14] Careta MF, Romiti R. Localized scleroderma: clinical spectrum and therapeutic update. An Bras Dermatol. 2015 Jan-Feb;90(1):62-73. PMID: 25672301; PMCID: PMC4323700.

[15]  Sclérodermie – CRMR des maladies auto-immunes de Strasbourg (RESO). (s. d.). 

[16] Harvard Health. (2022, 13 janvier). Hair Loss. https://www.health.harvard.edu/a_to_z/hair-loss-a-to-z 

[17] Guo EL, Katta R. Diet and hair loss: effects of nutrient deficiency and supplement use. Dermatol Pract Concept. 2017 Jan 31;7(1):1-10. PMCID: PMC5315033.

[18] Park AM, Khan S, Rawnsley J. Hair Biology: Growth and Pigmentation. Facial Plast Surg Clin North Am. 2018 Nov;26(4):415-424. Epub 2018 Aug 16. PMID: 30213423.

3.7/5 - (26 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *