01 88 40 09 80 du lundi au vendredi de 9h à 18h

Comment booster sa concentration et sa mémoire naturellement

Comment booster sa concentration et sa memoire naturellement

L’été arrive bientôt et la période des examens aussi ! Le brevet, le bac et les examens de fin d’année pour les études supérieures … Autant de choses qui peuvent vous stresser et pour lesquelles vous aurez besoin de concentration et d’une mémoire infaillible !

Comme toujours, les plantes peuvent être d’une grande aide afin de venir à bout de tous ces examens.

Le cerveau et la mémoire

La mémoire est un phénomène assez compliqué qui est maintenant bien connu. En effet, il n’existe pas un seul type de mémoire, c’est un ensemble de mécanismes complexes qui se passent dans notre cerveau.

On peut distinguer 5 catégories différentes pour classer la mémoire :

  • la mémoire à court terme
  • la mémoire sémantique
  • la mémoire épisodique
  • la mémoire procédurale
  • la mémoire perceptive

La mémoire à court terme permet d’enregistrer les informations de manière temporaire.

La mémoire à long terme comprend les mémoires déclaratives (épisodique et sémantique), perspective et procédurale.

On distingue parmis les mémoires à long terme les mémoires explicites (épisodique et sémantique) et les mémoires implicites (procédurale et perceptive).

La mémoire à court terme

Egalement connue sous le nom de mémoire sensorielle ou immédiate (mais plus communément appelée mémoire du travail ou mémoire tampon), la mémoire à court terme retient seulement les informations pendant quelques secondes puis les effacent. Lorsqu’on prête attention aux informations contenues dans la mémoire sensorielle, elles peuvent être retenues plus longtemps.

La mémoire à long terme

Il existe également différentes mémoires à long terme.

La mémoire déclarative est celle qui entre en jeu lorsque vous révisez des cours pour passer des examens. En effet, elle concerne le stockage et la récupération des données. Elle est aussi responsable de la verbalisation de ces données par le langage.

La mémoire déclarative se divise en deux sous catégories : la mémoire épisodique et la mémoire sémantique.

Notre connaissance générale est gérée par la mémoire sémantique. Elle gère les souvenirs sur les connaissances acquises sur le monde extérieur et sur soi, mais également la partie langage.  

C’est une mémoire adaptable puisqu’elle se construit et se réorganise tout au long de notre vie. L’apprentissage de nouveaux mots, langues, savoirs individuels (sur les personnes, les lieux …) et gestes est aussi stocké dans la mémoire sémantique.

Les souvenirs d’enfance et de premières fois par exemple sont dues à la mémoire épisodique. C’est elle qui nous permet de nous situer dans le temps et l’espace. La mémoire épisodique est fortement liée à la mémoire sémantique. En effet, la plupart des souvenirs épisodiques se transforment à terme en mémoire sémantique et donc en connaissances générales.

La mémoire procédurale gère les positions, les habitudes corporelles et les gestes et nous permet de nous souvenir comment faire du vélo par exemple. Cette mémoire stocke les informations motrices afin que nous n’ayons pas besoin de tout réapprendre à chaque fois. C’est une mémoire totalement inconsciente. Les circuits neuronaux sont totalement automatisés et les mouvements ont lieu sans contrôle constant.

La mémoire perspective fonctionne le plus souvent à notre insu. Elle nous permet de retenir des images et des sons à notre insu. C’est elle qui est mise en oeuvre lorsque nous rentrons chez nous toujours par le même chemin par automatisme ou lorsque nous retenons les paroles d’une chanson. La mémoire perspective nous permet de nous rappeler des visages, des lieux et des sons.

Les mémoires procédurales et perspectives nous donnent cet aspect multifonction, aussi appelé économie cognitive, ce qui nous permet de réaliser une activité spécifique en même temps qu’une activité de routine.

La mémoire implicite (procédurale et perspective) dépend du complexe moteur tandis que la mémoire explicite (épisodique et sémantique) dépend du système limbique, un ensemble de structures au centre du cerveau.

Les différentes zones d'activité du cerveau

Le processus de mémorisation

Comme vous l’avez compris, la mémoire et plus précisément la mémorisation sont des phénomènes extrêmement complexes. La mémorisation concerne le fait de retenir un souvenir. Elle peut être plus ou moins efficace, dépendant de l’attention apportée au souvenir.

Plus notre cerveau va solliciter un souvenir, plus celui-ci va être compliqué à effacer.

La mémorisation met en jeu des connections entre neurones, répartis dans plusieurs zones du cerveau. Les progrès de la médecine et notamment en imagerie fonctionnelle ont pu aider à déterminer les zones du cerveau impliquées dans la mémoire.

La mémoire épisodique est associée à une très forte activité au niveau du lobe frontal. Le cortex préfrontal gauche sert à la l’encodage du souvenir tandis que le cortex préfrontal droit sert à sa récupération.

La mémoire perceptive recrute des réseaux dans différentes régions du cerveau, à proximité des aires sensorielles (donc dans le lobe frontal).

La mémoire sémantique fait intervenir des régions très étendues, et particulièrement le lobe temporal et le lobe pariétal.

Enfin, la mémoire procédurale recrute des réseaux neuronaux au niveau du cervelet.

Un stockage à long terme d’une information nécessite une étape de consolidation. L’hippocampe semble jouer un rôle prépondérant dans cette étape. Il se situe dans le lobe temporal et est également très important pour le comportement et les émotions (comme la peur, l’agressivité, le plaisir…).

La restitution d’un souvenir passe donc inévitablement par l’hippocampe, en relation avec d’autres zones du cerveau.

Le fonctionnement du processus de memorisation

Des expériences ont montré que le sommeil avait une grande incidence sur la mémoire. Une étude menée en 20101 a clairement prouvé qu’un bon sommeil pouvait avoir des effets grandement bénéfiques sur la consolidation des souvenirs de la mémoire épisodique. En effet, une nuit courte (4 à 5 heures) est associée à des troubles de la mémoire et à des difficultés d’apprentissage. Le sommeil exerce un tri dans les souvenirs engrangés au cours de la journée. Ce tri entre les souvenirs ne laisserait que la composante informationnelle du souvenir en balayant la composante émotionnelle. Ce mécanisme permettrait de faire de la place dans les souvenirs et donc de faciliter l’encodage de nouveaux souvenirs, donc la mémorisation.

Le sommeil n’est pas le seul paramètre d’hygiène de vie qui influence notre capacité de mémorisation : l’alimentation, l’activité physique et les activités sociales jouent également un rôle très important.

Quelles huiles essentielles pour booster la mémoire ?

Peu de gens le savent, mais beaucoup de plantes et donc d’huiles essentielles possèdent des propriétés neuro stimulantes. Une plante neurostimulante possède des substances qui ont la propriété de stimuler le système nerveux.

Les plantes ne vont pas décupler vos capacités, mais faciliter votre apprentissage et restitution en atténuant les facteurs qui pourraient leur nuire. Plusieurs facteurs peuvent être en cause :

  • le stress : selon une étude menée en 2018, 67 % des français se considèrent comme sujets au stress. Le stress est pour certaines personnes un vrai problème au moment de l’apprentissage ou de la restitution de connaissances. Il peut vous faire perdre totalement vos moyens. Un stress accru peut être source de difficultés de mémoire.
  • la fatigue : toujours selon la même étude, plus d’un français sur 7 se considère en manque de sommeil. Ce manque de sommeil peut être dû au stress, au mode et rythme de vie, ou à des problèmes de troubles du sommeil (lien vers article troubles du sommeil). Le manque de sommeil influe énormément sur les capacités cognitives et notamment sur la mémoire.
  • le manque de concentration : beaucoup de gens ont l’esprit qui vagabonde, le plus souvent sans s’en rendre compte.

L’huile essentielle de citron

Comme presque toutes les huiles essentielle d’agrumes, l’huile essentielle de citron à pour propriété de stimuler et dynamiser le système nerveux. Elle augmente la vigilance, l’attention et les capacités cognitives et permet de booster la concentration et la mémoire.

Elle est très souvent utilisée dans le traitement des TDAH (Trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité).

L’huile essentielle de romarin

L’huile essentielle de romarin est extrêmement utilisée en cas de fatigue intellectuelle et de manque de concentration, l’idéal quand vous passez des heures à réviser ! Elle est aussi un allié de choix pour stimuler la mémoire naturellement

L’huile essentielle de pin sylvestre

L’huile essentielle de pin sylvestre possède une concentration élevée en monoterpènes et monoterpénols, ce qui la rend très efficace.

Vous aurez besoin de

L’huile essentielle de menthe poivrée

L’huile essentielle de menthe poivrée est très connue pour être un excellent tonique et stimulant nerveux.

Composée de menthol et menthone, elle va beaucoup aider au moment d’efforts intellectuels intenses demandant beaucoup de concentration.

Vous aurez besoin de

Menthe poivrée - Huile essentielle bio

Menthe poivrée - Huile essentielle bio

L'huile essentielle de menthe poivrée est largement utilisée en industrie alimentaire et pharmaceutique en tant qu'arôme naturel. La Mentha Piperita est l'espèce de menthe la plus parfumée de toutes celles qui existent. Quelques gouttes suffisent donc à donner une note de fraîcheur à toutes sortes de préparations culinaires.

Fabrication Française.

Bien évidemment, les huiles essentielles ne sont pas des produits miracles qui vont décupler vos capacités. Cependant, ces extraits aromatiques peuvent beaucoup contribuer à faciliter vos conditions de travail en jouant sur la concentration.   

Références

1Étude des liens entre sommeil et mémoire épisodique chez le sujet jeune et âgé, et dans la maladie d’Alzheimer


Partagez vos amis

Perrine

Passionnée de nature et Ingénieur en biologie spécialisation formulation, je suis très sensible à la préservation de l'environnement et cherche à réduire mes déchets au maximum. Mon but sur ce blog ? Vous partager mes astuces pour vivre de façon plus économique et écologique.

2 commentaires sur “Comment booster sa concentration et sa mémoire naturellement

  • saidamakhlouf@yahoo.fr'
    18 novembre 2019 at 15 h 10 min
    Permalink

    Bonjour,
    Comment utiliser les huiles essentiels et quelle posologie ?
    Dans l’attente de vous lire,

    Cordialement,

    Répondre
    • 19 novembre 2019 at 10 h 28 min
      Permalink

      Bonjour,
      Vous pouvez utiliser les huiles de la façon suivante :
      – HE de citron pour le système nerveux et la concentration – quelques gouttes dans un diffuseur, ou bien 1 à 2 gouttes sur les poignets à respirer profondément
      – HE de romarin contre la fatigue – 1 goutte sur un mouchoir, à respirer profondément
      – HE de pin sylvestre pour la concentration – quelques gouttes dans un diffuseur
      – HE de menthe poivrée pour tonifier – 1 goutte sur les tempes et dans la nuque

      Bonne journée 🙂
      Valentine

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *